Montpellier HSC : Un coup dur pour les Pailladins !

Laurent Nicollin, président du Montpellier HSC.
Par ALEXIS
Publié le 12 juin 2019 à 06:45 | mis à jour le 12 juin 2019 à 06:45
Résultats

Les nouvelles ne sont pas bonnes pour le Montpellier HSC, en ce premier jour de l’ouverture officielle du mercato estival en France !

Le projet du nouveau stade du Montpellier HSC retardé d'un an au moins.

Le Montpellier HSC va encore patienter un an supplémentaire pour voir le début des travaux du projet du nouveau stade de football du club baptisé Louis-Nicollin. Et pour cause, Montpellier Méditerranée Métropole veut trouver un autre site pour la réalisation de l’infrastructure. C’est la raison évoquée, ce mardi, par le maire Philippe Saurel mardi.

Initialement prévu pour 2023, le projet du nouveau stade de football Louis Nicollin du Montpellier HSC va prendre du retard pour « au moins un an », selon Philippe Saurel. Un décalage dû aux contraintes liées au futur plan d’exposition au bruit de l’aéroport, d’après l’élu local.

« Notre priorité, c’est d’intégrer les nouvelles prescriptions du plan d’exposition au bruit dans le PLUI (plan local d’urbanisme intercommunal). Le stade pourrait être construit sur un autre foncier de la Zac Cambacérès », selon les précisions du président de Montpellier Méditerranée Métropole, dans des propos rapportés par Ouest-France.

En d’autres termes, un nouvel emplacement devra être trouvé pour la construction de la nouvelle enceinte de la Paillade. Un projet qui tenait à coeur au défunt président du club, notamment Louis Nicollin.

Il était prévu également la construction de 3 000 logements sur le foncier initial du projet.

« Pour l’équilibre financier de la Zac, il faut construire ces 3 000 logements. Ils seront finalement bâtis à l’emplacement prévu pour le stade pour lequel un autre emplacement doit donc être trouvé », a indiqué l’élu.

Pour finir, le président de Montpellier Méditerranée Métropole a exprimé son souhait de voir le secteur public s’impliquer financièrement, dans la réalisation du nouveau stade, car soutient Philippe Saurel : «  un stade, c’est juteux, je suis pour que le secteur public en bénéficie ».

Pour rappel, Montpellier HSC évolue au stade de la Mosson, depuis la création du club pailladin en 1974.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp