OL : Polémique, Bruno Genesio veut faire payer des supporters

Bruno Genesio règle ses comptes avec des supporters de l' OL.

Finalement parti de l’ OL, cette fin de saison, Bruno Genesio a décidé de régler ses comptes avec des supporters qui l’ont attaqué et menacé de mort sur les réseaux sociaux. Le technicien a porté plainte devant contre « des personnes qui sont allées beaucoup trop loin », selon ses propres termes.

Bruno Genesio (ex-OL), « J'ai engagé des procédures, il y a des assignations en cours ».

La dernière saison de Bruno Genesio à l’ OL a été très mouvementée. L’entraineur contesté par une partie des supporters avait été victime d’attaques, d’injures et de menaces sur les réseaux sociaux. Il a donc pris la décision d’engager des procédures judiciaires contre ses agresseurs.

« J’ai senti, bien avant même le match de Rennes, qu'il y avait une ambiance encore plus néfaste autour de moi. Une partie du public est venue au stade en espérant qu'on perde ce match ! C'était presque comme une corrida, où on attendait une mise à mort… », a souligné l’ex-coach de l' OL, dans une interview dans L’Équipe.

« Il y a eu des choses intolérables contre moi que je ne vais pas laisser passer. Des personnes sont allées beaucoup trop loin. Sur les réseaux sociaux, dans des commentaires. On va régler tout ça maintenant que je ne suis plus à l' OL.

J'ai déjà engagé des procédures. Il y a des assignations en cours. La critique fait partie de notre métier, si on ne veut pas l'accepter, il faut faire autre chose. Mais lorsque ce sont des atteintes personnelles, il faut réagir », a fait savoir Genesio, ensuite.

Promu entraineur principal de l’Olympique Lyonnais en décembre 2015, le technicien français déplore le fait de n’avoir pas été soutenu par le club dès le début.

« Pendant trois saisons et demie, je n'ai pas été épargné. Avant même mon premier match (avec l’ OL), il y a eu une pétition contre moi. Il y avait donc déjà un a priori négatif qui se diffusait. C'est là que le club n'a peut-être pas été assez fort.

C'est le seul gros reproche que j'ai à lui faire. Il aurait dû réagir plus vite, dès le début. Il (le club, ndlr) a sous-estimé l'impact de ces quelques suiveurs qui ont fait beaucoup de bruit », a regretté l'entraineur de 52 ans.