OL - Mercato : 70 à 100 M€ investis, Aulas met déjà la pression

Sylvinho (coach), Jean-Michel Aulas (président) et Juninho (directeur sportif) de l' OL.

Qualifié pour la phase de poule de la Ligue des Champions, l’ OL met les bouchées doubles, afin de faire une bonne campagne européenne. Après avoir fait venir Juninho, Jean-Michel Aulas a sorti le chéquier pour réaliser un mercato XXL. Du coup, le dirigeant attend en retour des résultats et met déjà la pression sur Sylvinho.

Aulas (OL), « j’avais dit qu'on était capable d'investir entre 70 et 100 M€, il faut maintenant réaliser une belle saison ».

Jean-Michel Aulas a renforcé l'organigramme de l' OL, en nommant Juninho au poste de Directeur général et en confortant Florian Maurice dans sa fonction de patron du recrutement. Et pour renforcer l’effectif du nouvel entraîneur Sylvinho, le président n’a pas lésiné sur les moyens.

Il a investi 26,5 M€ dont 4,5 en bonus pour recruter Thiago Mendes au LOSC et 9 M€ sans bonus pour Youssouf Koné débarqué du même club nordiste. Le brésilien Jean Lucas a rejoint ses compatriotes Juninho et le nouveau coach de l’ OL, en provenance de Flamengo, pour 8 M€.

L’Olympique Lyonnais a également sorti 220 000 € pour s’attacher le jeune belge, Héritier Deyonge arrivé du PSV Eindhoven. Quant à Ciprian Tatarusanu, il est arrivé libre du FC Nantes à la fin de son contrat. Joachim Andersen, dont le tarif est estimé à 25 M€ par Transfermarkt, est à Lyon pour négocier les derniers détails de son transfert de la Sampdoria de Gênes.

Tout calcul fait, Jean-Michel Aulas indique qu’il est dans les clous de l’investissement qu’il avait prévu. « J’avais dit qu'on était capable d'investir entre 70 et 100 M€. On le prouve », a-t-il souligné, lors de la présentation de Youssouf Koné à la presse, ce jeudi.

« Mon objectif en faisant venir Juninho était de lui donner satisfaction sur le mercato. Mais nous ne sommes pas encore au bout de ce que l’on veut faire. Une chose est sûre, nous n’avons rien raté sur ce qui paraissait essentiel à Juninho », a poursuivi le responsable de l' OL.

Toutefois, le patron des Gones attend évidemment le retour sur investissement. « Il faut maintenant réaliser une belle saison », a-t-il prévenu.

Une façon pour le dirigeant rhodanien de mettre la pression sur le duo de techniciens brésiliens, Juninho - Sylvinho.