ASSE - OM : EA Ligue 1 Games, le bilan de Ghislain Printant

Ghislain Printant, le coach de l' ASSE a apprécié la finale contre l' OM.

L’ ASSE voulait le trophée qui couronne le vainqueur des EA Ligue 1 Games. Mais l’équipe de Ghislain Printant n’y est pas parvenue. Elle a été battue par l’ OM, dans la nuit de dimanche à lundi, à Washington. Toutefois, l’entraineur des Verts note des points positifs du tournoi qui comptait pour la préparation de la nouvelle saison.

Ghislain Printant (coach de l' ASSE), « je suis globalement satisfait ».

Après avoir battu le Montpellier HSC (4-2), lors de son premier match, l’ ASSE n’a pas été capable d’enchainer en finale des EA Ligue 1 Games. Elle a laissé le trophée du mini-tournoi qui s’est disputé aux États-Unis, à l’ OM.

Grâce à deux buts inscrits par Dimitri Payet (1-0, 12e) et Nemanja Radonjic (2-1, 74e), les Phocéens se sont offert les Stéphanois. Le but égalisateur de l'AS Saint-Étienne a été signé Arnaud Nordin (1-1, 17e). À l’issue de la tournée, Ghislain Printant a fait le bilan. Il évoque des points satisfactions.

« C’était un mini-tournoi et on avait à cœur d’essayer de le remporter. On a beaucoup travaillé sur le plan physique durant la semaine. Ces deux matchs ont été intéressants. Je suis globalement satisfait.

C’était parfois difficile, notamment avec les fortes chaleurs que l’on a subies, mais on n’a pas eu de pépins physiques, ce qui est important en préparation. Notre seul handicap a été la chaleur, qui a malmené les organismes », a exprimé l’entraineur de l’ ASSE, de façon globale.

Sur le match perdu contre l’Olympique de Marseille, le coach des Verts, il a apprécié l’état d’esprit de son équipe, malgré la défaite.

« J’ai bien aimé nos 50 premières minutes. Elles ressemblaient à ce que l’on souhaitait faire, avec de la maitrise collective et du jeu sur les côtés, à l’image de l’action sur laquelle on marque. Il nous a manqué de la fraîcheur physique pour continuer à mettre cette belle équipe de l’ OM en danger.

Sur l’animation offensive. C’est le plus difficile dans le football. On a réussi à contourner le bloc, une paire de fois, en première période, mais on a manqué de présence devant le but. Dans les phases de préparation, il y avait la volonté de trouver les bons décalages. C’est ce qui m’a plu.

Quand mon équipe a connu une baisse de régime, Marseille a monopolisé le ballon et la fin de seconde période a été plus laborieuse », a commenté le patron du staff technique de l' ASSE.