ASSE - Mercato : Ryad Boudebouz, Rémy Cabella, Printant se vide.

Ghislain Printant, coach de l' ASSE.
Par ALEXIS
Publié le 29 juillet 2019 à 17:05 | mis à jour le 29 juillet 2019 à 17:05
Résultats

Recruté officiellement par l’ ASSE, samedi, Ryad Boudebouz a remplacé Rémy Cabella, poste pour poste, au sein du groupe de Ghislain Printant. Le coach des Verts est revenu sur le transfert du dernier au FC Krasnodar en Russie, et évidemment sur son remplaçant.

Printant (coach de l' ASSE), « perdre Cabella n’était pas dans nos intentions... ».

Rémy Cabella (29 ans) a quitté l’ ASSE contre toute attente. Il n’était pourtant pas sur le marché cet été. Mais une offre mirobolante du FC Krasnodar est venue changer la donne. Le club ligérien n’a pas pu résister aux 12 M€ proposés par les dirigeants du club russe.

Quant au milieu offensif, il a avoué qu’il lui était impossible de refuser l’offre de 3 M€ de salaire annuel, sur trois saisons, transmise par les Taurreaux. Toutes les parties ayant trouvé leur compte, le transfert de l’ancien joueur de l’ OM a été acté, en un temps record.

Ghislain Printant ne s’attendait pourtant pas au départ du meneur de jeu. Toutefois, il apprécie la célérité avec laquelle les dirigeants des l’ ASSE ont recruté Ryad Boudebouz (29 ans) pour le remplacer.

« Perdre Rémy Cabella n’était pas dans nos intentions, mais nous devons nous adapter », a souligné l’entraineur des Verts, après le match nul en amical, contre Middlesbrough (1-1).

« C’est à moi et mon staff de faire en sorte de redonner une identité à l’équipe. Concernant le départ de Rémy, je pense qu’on a été réactifs puisque Ryad Boudebouz est arrivé. C’est positif. Si on veut performer cette saison, il faut garder notre équilibre », a commenté Ghislain Printant, ensuite.

L’international algérien, transfuge du Betis Séville, a pris part à son premier match, sous ses nouvelles couleurs stéphanoises, dimanche, en Angleterre. Le patron du staff du club ligérien a apprécié la prestation de la recrue.

« Ryad Boudebouz doit encore trouver ses marques dans le secteur offensif, mais c'est normal. Il a voyagé pendant deux jours et n’a pas pu s’entraîner. Mais même s’il n’avait pas encore les repères ou les jambes pour pouvoir s’exprimer, il était important pour moi qu’il prenne la température avec le groupe et fasse une heure de jeu. L’objectif était là avant tout.

J’attends beaucoup plus de lui comme du reste de l’équipe », a expliqué Ghislain Printant.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp