ASSE - Mercato : Boudebouz dévoile le discours décisif de Printant.

Ryad Boudebouz, nouvelle recrue de l' ASSE.

Ryad Boudebouz est revenu en France après deux saisons au Betis Séville en Espagne. Il s’est engagé avec l’ ASSE. Comment a-t-il été convaincu de revenu en Ligue 1 ? Le milieu offensif l’a expliqué dans Le Progrès. Il souligne le rôle déterminant joué par Ghislain Printant.

Ryad Boudebouz, « le coach aussi a beaucoup joué dans mon arrivée à l' ASSE ».

En difficulté au Betis Séville, Ryad Boudebouz avait fait l’objet d’un prêt au Celta Vigo entre janvier et mai, la saison dernière. Cet été il n’était toujours pas dans les plans de l’entraineur du club andalou notamment Joan Francesc Ferrer Sicilia, dit Rubi.

En plus les Sévillans ont recruté Nabil Fekir à Lyon, ce qui a compliqué davantage la situation de l’international algérien. Mais le départ de Rémy Cabella de l’ ASSE lui a automatiquement offert une opportunité. Celle de rebondir en France où il avait déjà porté le maillot du FC Sochaux (son club formateur), du SC Bastia et du Montpellier HSC.

« Revenir en France, à Saint-Étienne, c'est une opportunité », a déclaré la nouvelle recrue des Verts dans le quotidien régional. Cependant, Ryad Boudebouz précise que le coach des Stéphanois qu’il a connu à Montpellier a joué un rôle décisif dans sa venue à Saint-Étienne.

« Du moment où j'ai entendu que Rémy Cabella allait partir, je savais qu'avec Ghislain Printant, on allait s'appeler et qu'il y avait une possibilité », a-t-il révélé.

« Le coach aussi a beaucoup joué dans mon arrivée. Sans hésiter, dès que j'ai eu David Wantier (le patron du recrutement) au téléphone, j'avais envie de venir », a confié le néo-Stéphanois, avant de dévoiler ses échanges avec Ghislain Printant.

« Ghislain m'a dit au téléphone que Rémy allait peut-être partir et qu'il y avait moyen que je vienne. Il m'a également dit : "Si tu viens, ne crois pas que je serais gentil avec toi. Je vais être sur toi et j'attends encore un meilleur joueur que j'ai connu à Montpellier." Je suis totalement d'accord avec lui. Même si parfois on se rentre un peu dedans, c'est pour la bonne cause », a raconté Ryad Boudebouz.