ASSE - Mercato : Pourquoi Kombouaré ou Gourvennec n’a pas été pris

Bernard Caïazzo défend le choix porté sur Ghislain Printant pour le poste de coach principal de l' ASSE.
Par ALEXIS
Publié le 31 juillet 2019 à 00:35 | mis à jour le 31 juillet 2019 à 00:35
Résultats

Au moment de désigner le successeur de Jean-Louis Gasset à la tête de l'encadrement technique de l' ASSE, les responsables du club ont porté leur choix sur son adjoint Ghislain Printant. Ils avaient pourtant une longue liste de coachs candidats au poste. Cependant, leur choix ne s'est pas fait de façon complaisante selon Bernard Caïazzo qui défend ainsi la décision de la direction.

Caïazzo (ASSE), « l'assurance de faire mieux que Ghislain Printant, il n'y en a pas ».

Plusieurs entraineurs, dont Antoine Kombouaré ou encore Jocelyn Gouvennec étaient candidats à la succession de Jean-Louis Gasset parti à la retraite, au terme de la saison dernière. Cependant, les dirigeants de l’ ASSE ont préféré la solution en interne avec Ghislain Printant, l’adjoint d’alors, finalement promu entraineur principal.

Bernard Caïazzo estime que le choix de la direction a été bien muri et n’est pas complaisant. Interrogé par France Football, le président du Conseil de surveillance des Verts a soutenu que le club ligérien n’a pas fait le choix de la facilité.

« Qui te donne la garantie absolue d'un remplaçant ? Qui peut faire mieux ? Antoine Kombouaré ? Jocelyn Gourvennec ? L'assurance de faire mieux que Ghislain Printant, il n'y en a pas », a-t-il répondu.

« Et puis, pourquoi ne pas lui faire confiance ? Pourquoi ne pas suivre les conseils d'un Jean-Louis Gasset (ex-coach de l' ASSE) qui nous a plutôt bien servis, il me semble ? Moi, j'ai été tout de suite partisan de cette formule et Roland Romeyer (président du Directoire) aussi », a expliqué Bernard Caïazzo à l’Hebdomadaire.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp