Bordeaux - Mercato : Décision de taille prise pour six Girondins.

Paulo Sousa, coach des Girondins de Bordeaux. Publié par ALEXIS le 02 août 2019 à 08:36

Paulo Sousa a fait le point sur son effectif, à un peu plus d’une semaine de la première journée de Ligue 1. L’entraineur de Bordeaux a en effet clarifié la situation des joueurs sur la liste noire.

Paulo Sousa clarifie la situation des indésirables chez les Girondins de Bordeaux.

Paulo Sousa n’a pas changé sa position, un mois après la reprise des entrainements de Bordeaux, en vue de la saison 2019-2020 qui démarre le vendredi 9 août prochain. Il a maintenu cinq joueurs sur la liste des indésirables. Seul un joueur parmi les lofteurs, notamment Daniel Mancini a pu réintégrer le groupe du nouvel entraineur des Girondins.

Sinon, Jonathan Cafu, Paul Baysse, Alexandre Mendy, Valentin Vada et Younousse Sankharé ne rentrent toujours pas dans les plans du technicien portugais. Ils devront donc trouver un point de chute, avant la fermeture du mercato estival en France, le 2 septembre prochain, soit dans un mois.

« On a cherché à en intégrer quelques-uns, les autres non », a indiqué Paulo Sousa sur RMC Sport, dans Team Duga, jeudi. « C’est difficile pour le club, qui a des responsabilités contractuelles », a-t-il poursuivi, avant d’expliquer pourquoi il ne compte pas sur les cinq joueurs cités.

« Ce ne sont pas des joueurs que nous voulons dans l’effectif, par rapport aux capacités, l’implication, la personnalité. Dès lors, le club cherche, avec ces joueurs, les meilleures décisions pour tous », a justifié le nouveau patron du staff technique de Bordeaux.

Rappelons que Paul Baysse, Alexandre Mendy et Valentin Vada contrevenu de prêt cet été, respectivement du SM Caen, de l’EA Guingamp aide l’ ASSE. Quant à Younousse Sankharé, il est carrément poussé vers la porte de sortie, malgré son contrat qui court jusqu’en juin 2021.

« Je ne comprends pas la position dans laquelle je suis. Là, le coach m'a clairement fait savoir qu'il ne comptait pas sur moi, qu'il fallait que je trouve une porte de sortie. O.K., mais je ne partirai pas n'importe où ni n'importe comment », avait pesté le milieu de terrain sénégalais, dans L’Équipe, en juillet dernier.

Afficher les commentaires