ASSE : Objectif 2019-2020, Ryad Boudebouz répond à Roland Romeyer

Ryad Boudebouz, milieu offensif de l' ASSE.

Recruté pour remplacer Rémy Cabella transféré au FC Krasnodar, Ryad Boudebouz entend mériter la confiance de dirigeants et du staff technique de l’ ASSE qui ont porté leur choix sur lui. Le milieu offensif avoue qu’il voulait rejoindre les Verts depuis longtemps et se réjouit donc de sa venue cet été.

Ryad Boudebouz, « on devra être bon sur quatre tableaux ».

En difficulté au Betis Séville, Ryad Boudebouz a été recruté par l’ ASSE, afin de prendre la place de Rémy Cabella cédé au club russe, contre toute attente. Heureux de faire son retour en Ligue 1, mais surtout de rejoindre un entraineur (Ghislain Printant) qu’il connait et un club qu’il lorgnait depuis toujours, l’international algérien s’est lancé un défi sous ses nouvelles couleurs vertes.

« J’ai envie de jouer, de retrouver mon poste de prédilection, là où je me sens le mieux. J’ai envie de me prouver à moi-même que je n’ai rien perdu, que j’ai toujours cette qualité de donner des ballons et de faire marquer. Le but c’est d’être le plus efficace possible pour l’équipe », a déclaré le meneur de jeu.

Ryad Boudebouz a également répondu de façon indirecte à l’objectif affiché par Roland Romeyer pour la nouvelle saison.

« La volonté de responsable du club est de former l’effectif le plus riche possible pour être compétitif dans les quatre compétitions : Ligue 1, Europa League, Coupe de la Ligue et Coupe de France », avait indiqué le président du Directoire de l’ ASSE lors de la signature de Jean-Eudes Aholou.

« Il y aura, en plus, la coupe d’Europe. On devra être bon sur quatre tableaux », a répondu la recrue stéphanoise. « J’ai eu la chance de le vivre au Betis, ça donne un surplus de motivation intéressant », a-t-elle poursuivi.

Pour finir, Ryad Boudebouz a laissé entendre qu’il n’est pas en territoire étranger à Saint-Étienne.

« Je connais bien Wahbi Khazri. J’ai également côtoyé Romain Hamouma lors de notre passage commun au centre de formation de Sochaux. Je connais très bien Ghislain Printant.

La saison dernière, quand je regardais l’ ASSE jouer, avec l’ambiance et le jeu proposé, j’avais déjà envie de venir. Les contacts se sont concrétisés et je suis très heureux d’être ici aujourd’hui », a-t-il conclu.