PSG, Real, Barça - Mercato : ASSE, Caïazzo est cash pour Neymar.

Bernard Caïazzo, président de l' ASSE ne souhaite pas le départ de Neymar du PSG, mais...
Par ALEXIS
Publié le 14 août 2019 à 16:05 | mis à jour le 14 août 2019 à 16:05
Résultats

Que vaut la Ligue 1 sans Neymar ? Bernard Caïazzo a livré son opinion sur la question, alors que le départ de la star brésilienne du PSG est plus que jamais d'actualité. Le Real Madrid et le FC Barcelone faisant le forcing pour tenter de faire craquer le Paris Saint-Germain et le joueur lui-même.

« Quatre Neymar ne valent pas un PSG en demi-finale de Ligue des Champions », selon Caïazzo.

Neymar veut partir du PSG où son contrat court pourtant jusqu’en juin 2022. Il n’a plus la tête à paris et leur retourner au FC Barcelone. Conscients de l’envie de départ de la star, les dirigeants du club de la capitale sont enclins à le laisser filer. Mais pas à n’importe quel prix, car il a été recruté au Barça contre un montant colossal de 222 M€ à l’été 2017.

Du coup, les exigences jugées logiques du Paris Saint-Germain compliquent la tâche des Blaugrana, et douche également l’intérêt d’éventuels clubs pour Neymar, le Real Madrid notamment. Un feuilleton dont l’épilogue est encore incertain, à une vingtaine de jours de la fermeture du mercato d’été en France, en Espagne et en Allemagne.

Dans cette attente teintée d’une grosse incertitude, Bernard Caïazzo a exprimé son avis sur le dossier PSG - Neymar. Mais surtout son impact sur la Ligue 1. En effet, le dirigeant de l’ ASSE admet indéniablement que la présence du capitaine de la Seleçao au sein du championnat de l’hexagone est un plus pour les retombées financières et l’image de la Ligue 1.

Cependant, il estime que c’est plutôt une grosse campagne ou un succès du PSG en Ligue des Champions qui pourrait être plus positive et bénéfique à tous les clubs. « Avec Neymar, il y a une force marketing et économique derrière lui, c'est incontestable », a reconnu d’entrée, Bernard Caïazzo, dans L’Équipe.

« Mais pour qu'elle soit durable, il faut qu'elle s'accompagne de performances de très haut-niveau. Vous pouvez avoir quatre Neymar : tant que le PSG ne sera pas dans le dernier carré de la Ligue des Champions, cela ne pourra pas évoluer », a-t-il expliqué ensuite.

« Je n'ai pas vu non plus des montants colossaux de droits internationaux venus du Brésil se déverser sur notre championnat depuis son arrivée. Pour les droits télé internationaux, on a une sacrée remontée à faire. Cela représente quatre ou cinq ans de travail, donc l'influence de Neymar par rapport à cela...

Si vous voulez booster l'international, il faudrait à minima une demi-finale de Ligue des champions disputée par le PSG. C'est plus important que les stars », a soutenu le co-propriétaire de l’ ASSE et président du Syndicat Première Ligue.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp