OM - Mercato : Rami, un prétendant de Ligue 1 veut casser la baraque

Le Toulouse FC ne cache son intérêt pour Adil Rami, limogé de l’ OM

Licencié de l’ OM, Adil Rami suscite l’intérêt de plusieurs clubs de Ligue 1. Des prétendants dont l’un ne cache pas ses intentions et espère rafler la mise.

OM : un club de Ligue 1 déterminé pour Adil Rami

Adil Rami a été limogé de l’ OM pour avoir participé à Fort Boyard et assisté à un défilé de mode à Monaco en mai dernier. Mais le défenseur central français ne devrait pas chômer longtemps avant de reprendre du service, tant des clubs de Ligue 1 seraient chauds pour l’enrôler.

Si l’intérêt des Girondins de Bordeaux et de l’ OGC Nice est annoncé sans autre forme de confirmation, un autre prétendant français de l’ancien de l’ OM ne cache pas ses convoitises. Il s’agit du Toulouse FC, dont l’entraîneur a clairement reconnu que le champion du monde était visé par les recruteurs toulousains.

« Quand les gens savent qu'un club a connu une grave blessure dans son effectif et qu'il vous faut recruter, pas mal de profils vous sont proposés », a d’abord expliqué Alain Casanova en conférence de presse avant de confier : « Adil Rami et Marcel Tisserand en font partie. »

Mais Alain Casanova est conscient que la mission n’est pas des plus faciles. « Maintenant, de là à ce que les choses se fassent, on en est loin », a-t-il prévenu avant d’ajouter : « Je ne veux pas rentrer dans les détails pour ne pas faire parler inutilement. »

Mais le technicien toulousain est confiant. Il espère une issue concluante sur la piste menant à l'ancien de l' OM « Le club travaille dans la sérénité pour trouver le meilleur profil. On finira par recruter ce qu'on recherche », a-t-il assuré.

Enfin, le mercato court irréversiblement à sa fin. Autrement dit, il est urgent de boucler un renfort en défense centrale. S’il en est conscient, Alain Casanova ne veut cependant pas se précipiter en signant le premier venu.

« S'il faut aller vite ? Ah oui... Ce n'est pas à nous qu'il faut le dire ! On sait très bien qu'il y a de l'urgence. Mais il ne sert à rien d'aller vite pour aller vite. Il s'agit surtout de trouver le meilleur profil qui correspond à notre jeu, à notre mentalité et qui rentre dans la grille économique du club », a clarifié le coach français avant de conclure : « N'allons pas plus vite que la musique et faire n'importe quoi. »

Les autres prétendants de l'ex-patron de la défense de l' Olympique de Marseille sont prévenus...