OM, Fenerbahçe - Mercato : Gustavo, grosse info de dernière minute

L’ OM réclame à Fenerbahçe le paiement en un seul versement de l’indemnité de transfert de Luiz Gustavo Publié par Gary SLM. le 31 août 2019 à 09:25

Fenerbahçe était presque parvenu à arracher Luiz Gustavo des griffes de l’ OM quand le président Jacques-Henri Eyraud et son staff ont repris la main.

OM : Dossier Luiz Gustavo, Jacques-Henri Eyraud pose une condition surprise à Fenerbahçe

Comme Neymar avec le PSG et le Barça, Luiz Gustavo veut quitter l’ OM pour rejoindre Fenerbahçe. Un intérêt partagé par le club turc, qui a même déjà trouvé un accord avec le milieu de terrain olympien. Reste maintenant à convaincre l’ Olympique de Marseille. Et ce n’est pas la moindre des difficultés.

En effet, après une première offre refusée par les dirigeants marseillais, Fenerbahçe est revenu à la charge avec une proposition comprise entre 6 et 8 millions d’euros. Si cette seconde offre de Fenerbahçe semble avoir convaincu l’ OM de libérer enfin Luiz Gustavo, Jacques-Henri Eyraud a en revanche posé une condition surprise aux recruteurs turcs.

Selon les informations obtenues par L’Equipe, le président phocéen aurait demandé à Fenerbahçe de payer cette somme en un seul versement. Ce qui permettrait à l’ OM d’avoir suffisamment de moyens financiers pour s’attaquer au dossier Valentin Rongier, joueur du FC Nantes, censé justement compenser un départ de Luiz Gustavo.

« Les positions se sont rapprochées jusqu’à une requête nouvelle de Jacques-Henri Eyraud : un versement en une seule fois, afin de pouvoir avancer sur le dossier Rongier », nous informe en effet le quotidien sportif.

Une condition surprise qui a désarçonné les recruteurs turcs qui s’attendaient à un mode de paiement habituel. Et le club de Super Lig n’ayant pas encore répondu à cette requête du dirigeant olympien, les négociations sont suspendus pour l’instant.

« Impossible pour Fenerbahçe qui avait prévu un paiement classique en plusieurs échéances, et gel (provisoire) des pourparlers », indique le média.

Voilà qui remet du suspense dans le dossier.

Afficher les commentaires