ASSE : Loïc Perrin sort une révélation sur l’évolution du club.

Loïc Perrin, capitaine de l' ASSE. Publié par ALEXIS le 06 septembre 2019 à 00:06

Loïc Perrin n’a connu que l’ ASSE, son club formateur où il évolue depuis 1997, soit 22 ans consécutifs. Pour le magazine sportif de la Loire Parlons Sports, le capitaine des Verts a fait une grosse révélation sur l’évolution du club ligérien.

Loïc Perrin, « l’ ASSE a pris une nouvelle dimension au fur et à mesure des années ».

Loïc Perrin a fait sa formation à l’ ASSE entre 1997 et 2003, avant ses premiers pas chez les professionnels, précisément en Ligue 2, lors de la saison 2003-2004. Et depuis 16 saisons de suite, le défenseur central défend les couleurs des Verts, dont il est désormais le capitaine emblématique.



Fort de toutes ces années passées au sein de l’AS Saint-Étienne, le club de sa ville natale, le joueur de 34 ans note la progression de l’équipe. « Le club a beaucoup évolué, l’ ASSE a pris une nouvelle dimension au fur et à mesure des années », a rappelé Loïc Perrin.

« Les moyens de nos adversaires sont de plus en plus importants et il est difficile de rivaliser avec les meilleurs clubs du championnat, pourtant nous arrivons toujours à finir bien placés », a-t-il souligné, avant de dévoiler son ambition avec les Verts.

« J’ai connu l’Europe avec Sainté et bien sûr que la Ligue des Champions serait un rêve pour nous comme pour les supporters. Il n’est jamais trop tard, cela fait partie de l’ADN du club et les gens sont très attachés aux compétitions européennes », a déclaré l’arrière, tout en précisant :

« En 2010, l’arrivée de Christophe Galtier nous a apporté de la stabilité et au regard de ce qui a suivi, c’était une chose importante. Nous arrivons désormais à être réguliers et à jouer souvent l’Europe ».

Pour finir, le capitaine de l’ ASSE a évoqué la fin de sa carrière, très probablement au sein de son club de coeur.

« Dans le football, c’est difficile d’imaginer les choses et d’anticiper sa carrière. Forcément, rester dans le même club, c’est quelque chose qui devient rare avec les nouvelles données de notre sport.

Je suis très fier de porter ce maillot vert depuis tant d’années », a conclu Loïc Perrin.