Euro 2020 : Six sur six pour l'Italie et l'Espagne, proches de se qualifier

L'Italie de Roberto Mancini a fait un grand pas vers l'Euro 2020

Les premiers matches de la sixième journée des qualifications à l'Euro 2020 se jouaient dimanche soir. L'Italie et l'Espagne ont poursuivi leur sans-faute tandis que la Suisse s'est relancée face à Gibraltar.

Groupe J : L'Italie n'est pas brillante mais elle gagne

Vainqueur difficilement de l'Arménie la semaine dernière (3-1), l'Italie passait un test encore plus sérieux dimanche soir en se déplaçant en Finlande, qui avait jusque-là remporté quatre de ses cinq premières rencontres. Privée de nombreux cadres tels que Giorgio Chiellini (blessure) et Marco Verrati (suspendu), l'Italie alignait une équipe jeune, avec notamment Lorenzo Pellegrini (AS Rome) et Federico Chiesa (Fiorentina) en attaque autour de Ciro Immobile (Lazio).

Le sort de la rencontre s'est décidé en seconde période. Ciro Immobile a ouvert le score de la tête à la 59ème minute, avant que l'arbitre écossais ne siffle deux penaltys extrêmement litigieux, l'un pour la Finlande (faute de Sensi sur Pukki) et l'autre pour la Squadra Azzurra (faute de main de Vaisanen). Les deux penaltys furent transformés par Teemu Pukki et Jorginho. Loin d'être brillante mais repartie avec les trois points, l'Italie de Roberto Mancini poursuit son cavalier seul dans ce groupe et se dirige donc tout droit vers la phase finale du Championnat d'Europe 2020.

Avec 12 points au compteur, les Finlandais restent deuxièmes du groupe, avec 3 longueurs d'avance sur la surprenante Arménie, victorieuse dimanche de la Bosnie-Herzégovine 4 buts à 2 (doublé du nouveau joueur de l'AS Rome, Henrik Mkhitaryan). Dans l'autre match, la Grèce a réalisé une nouvelle contre-performance, en concédant le match nul à domicile contre le modeste Liechtenstein (1-1).

Les autre groupes : L'Espagne et la Suisse tranquilles

Dans le groupe F, l'Espagne de Robert Moreno recevait les Iles Féroé à Gijon. Le sélectionneur espagnol avait décidé de faire tourner son effectif, réinstallant David De Gea dans les buts (à la place de Kepa) et laissant sur le banc des joueurs comme Busquets, Jordi Alba ou Saul Niguez. Face à une faible opposition, l'Espagne s'est baladé, s'imposant 4-0 grâce à des doublés des attaquants de Valence et de Dortmund, Rodrigo et Paco Alcacer.

La Roja possède désormais 7 points d'avance sur son dauphin, la Suède, qui n'a pas réussi à battre son voisin norvégien à la maison. Dans un match très fermé (3 tirs cadrés seulement), les deux nations se sont quittés sur un score de parité 1-1. Enfin, la Roumanie est repassée troisième du groupe, grâce à une toute petite victoire face à Malte, 1 but à 0.

Les matches du groupe D se disputaient également dimanche soir. Emmenée par Granit Xhaka et Breel Embolo, la Suisse a écrasé Gibraltar 4-0 et se rapproche de l'Irlande et du Danemark. Troisième avec 8 points en 4 matches, la sélection entraînée par Vladimir Petkovic possède respectivement 3 et 1 points de retard sur l'Irlande (5 matches disputés et exempt dimanche soir) et le Danemark (5 matches disputés). Tenu en échec en Géorgie lors de cette sixième journée, ce dernier pourrait bien regretter ce piètre match nul à la fin de ces qualifications.