OM, Nantes - Mercato : Waldemar Kita recadre le clan de Rongier

Affaire Rongier, Waldemar Kita donne sa version.

Après de multiples revirements, Valentin Rongier a finalement quitté le FC Nantes pour l’ OM. Et si l’agent du joueur accuse le président nantais de n’avoir pas joué franc jeu dans ce dossier, Waldemar Kita a tenu à se défendre.

OM, Nantes : Affaire Rongier, Waldemar Kita donne sa version des faits.

« Il y a trois ans, Valentin a prolongé son contrat au FC Nantes. Lors de cette prolongation, Waldemar Kita lui a promis qu’il pourrait partir un, deux ou trois ans après cette prolongation, lorsqu'il aurait trouvé un challenge qui l'intéressait. Il avait dit qu'il ne pinaillerait pas pour quelques millions d'euros s’il fallait vraiment faciliter son départ », a récemment déclaré Franck Belhassen.

Pour l’agent de Valentin Rongier, le président nantais n’a pas tenu ses promesses en rendant difficiles les négociations avec l’ OM. Une sortie que n’a pas appréciée Waldemar Kita. Le boss du FCN est monté au créneau résolue à laver son honneur.

« Quand il a prolongé, je lui ai promis qu’il pourrait partir dans deux ans, s’il trouvait un club pour franchir un cap », a reconnu le dirigeant nantais qui assure toutefois avoir respecté sa parole donnée.

« Quand il a eu sa rupture des ligaments croisés, je lui avais dit de ne pas s’inquiéter, de se soigner et qu’on verrait par la suite. On avait prolongé pour le sécuriser. Il s’en souvient, mais pas son agent. Aujourd’hui j’ai tenu ma promesse », a-t-il ajouté.