OM, FC Nantes - Mercato : Rongier, toute la vérité éclate enfin

Rongier parti du FC Nantes à l’ OM

Valentin Rongier s’en est allé du FC Nantes à l’ OM au lendemain de la fermeture du mercato estival. Si le timinig du transfert était déjà surprenant, d’autres aspects du dossier sont restés longtemps inconnu du grand public.

Le grand déballage sur le transfert de Valentin Rongier du FC Nantes à l’ OM

Mohamed Bouhafsi a commencé par se féliciter de la bonne éducation du natif de Mâcon : « Valentin Rongier, je le connais depuis longtemps, et c'est un enfant bien élevé, bien éduqué. Il en reste dans le football. »

Le journaliste de RMC Sport savait de longue date que Valentin Rongier souhaitait quitter le FC Nantes pour s’engager avec l’ OM cet été. « Je savais depuis plusieurs semaines qu'il voulait rejoindre l'OM j'en avais discuté avec lui », a-t-il révélé avant de faire remarquer que le joueur avait d'ailleurs annoncé son désir publiquement : « Il ne s'en était pas caché après Nantes-OM. »

Mais le transfert de Valentin Rongier a pris trop de temps. On en sait désormais les raisons. « L'OM n'avait pas voulu faire d'offre à Nantes cette rencontre pour ne pas le déstabiliser. Et du côté de l'OM, Luiz Gustavo n'a signifié son envie de partir avec une offre concrète que dans les dernières semaines », a révélé Mohamed Bouhafsi avant d’ajouter « Je comprends la colère de certains supporters marseillais qui trouvent que ça a pris du temps, mais les discussions entre les deux clubs ont été compliquées. L'OM a dû faire un effort, Nantes aussi, on oublie de le signaler. »

Des négociations compliquées certes, mais également pleines de rebondissements. « Au moment où j'apprends que c'est mort, dans la soirée du 2 septembre, Rongier a déjà son avion retour programmé au lendemain 17h30. Mais les négociations étaient rompues. Le lendemain matin, les négociations ont repris vers 11 heures parce que l'OM avait vraiment envie de boucler ce dossier et qu'il y avait cette possibilité de joker », a raconté le confrère.

Valentin Rongier a été recruté au lendemain de la date butoir du mercato estival en raison d’un enchaînement d’événements que l’ Olympique de Marseille et le FC Nantes ne maîtrisaient pas. « C'est un enchaînement de mauvaises situations pour toutes les parties qui a conduit à ce timing un peu fou. C'est Luiz Gustavo qui veut soudain rejoindre Fenerbahçe, c'est le calendrier qui place un Nantes-OM à la deuxième journée, car sans ce match les négociations auraient gagné quelques jours, l'OM ne voulant pas être accusé de déstabiliser le club adverse dans les jours qui précèdent, et puis il y a eu des egos importants entre le président de l'OM et celui de Nantes », a détaillé le journaliste.

Et Mohamed Bouhafsi de conclure : « Le lendemain, j'étais à Marseille pour faire Villas-Boas et j'ai donc pu faire la première interview de Rongier, ça s'est bien goupillé. Pour moi le gros danger, c'était de le voir retourner à Nantes et ne plus montrer son vrai visage à cause d'une lassitude. »

Valentin Rongier sera probablement aligné dimanche contre l’ AS Monaco.