ASSE - Mercato : Printant, Ménès pousse un gros coup de gueule.

Ghislain Printant n'est plus l'entraîneur de l'ASSE.
Par ALEXIS
Publié le 07 octobre 2019 à 18:25 | mis à jour le 07 octobre 2019 à 18:25
Résultats

Pierre Ménès n'a pas du tout apprécié les déclarations de Roland Romeyer et Bernard Caïazzo au sujet de Ghislain Printant limogé de l' ASSE et remplacé par Claude Puel, vendredi dernier, avant le derby de dimanche contre l' OL. Le chroniqueur a dénoncé le traitement infligé au désormais ex-coach des Verts.

Pierre Ménès déçu par les propos de Romeyer et Caïazzo envers Ghislain Printant.

Les présidents de l’ ASSE, notamment Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont été sans pitié pour Ghislain Printant, lors de son limogeage, vendredi dernier. Ce dernier a été quasiment bafoué, alors qu’il avait été vu comme le digne successeur de Jean-Louis Gasset aux côtés de qui il avait réussi à redorer le blason des Verts entre janvier 2018 et mai 2019, soit une saison et demi. Viré et remplacé par Claude Puel, l’ancien adjoint de Gasset a été traité de coach de seconde zone.

« Dans la vie, il y a les entraineurs numéro 1 et les numéros 2. On avait surclassé Ghislain Printant. Nous avons commis une erreur de casting », a déclaré Roland Romeyer, en conférence de presse, lors de la nomination de Claude Puel à l' ASSE.

Bernard Caïazzo avait également enfoncé le club en soutenant : « J’avais eu une discussion avec Jean-Louis Gasset pour le faire revenir, afin de travailler avec Printant, mais j’ai été très surpris d’apprendre que ce dernier ne voulait plus travailler avec son ancien bras droit et mentor. C’est quelque chose qui m’a déçu ».

Aux yeux de Pierre Ménès, l’attitude du président du directoire de l’AS Saint-Étienne et de son binôme du Conseil de surveillance n’est pas élégante.

« Ghislain Printant est un mec qui a été laissé à l’abandon dans ce club. Qu’il soit viré parce que le club est 20e (avant la victoire contre l’ OL, ndlr) avec les investissements réalisés, c’est normal. Mais humainement, le traiter comme ça, c’est abject », a martelé le consultant de Canal+, dans le CFC.

Bien avant, il avait fustigé le comportement des deux dirigeants de l’ ASSE, dans sa chronique sur Unibet.

« Printant a été traité comme une vieille chaussette par ses dirigeants, un comportement absolument scandaleux d’ailleurs. On ne traite pas un monsieur de cette façon, ce n’est pas des façons de faire. Enfin bon, avec cette direction bicéphale, Romeyer-Caïazzo, on est malheureusement habitué », avait-il déploré.

Les excuses de Roland Romeyer à Ghislain Printant.

Deux jours après ses propos blessants envers Ghislain Printant, qui avait contribué à redresser la barre de l' ASSE, lors de la 2e moitié de la saison 2017-2018 et à qualifier le club ligérien pour la Ligue Europa au terme de l’exercice 2018-2019, avec Jean-Louis Gasset dont il était l’adjoint, Roland Romeyer s’est confondu en excuses.

« Je me suis emporté à tort et je regrette sincèrement les propos tenus à l'égard de Ghislain Printant, car c'est quelqu'un que j'aime bien et qui aime profondément les Verts. Je suis triste de lui avoir fait de la peine et je le regrette profondément. Ce n’est pas ma personnalité, ce ne sont pas mes valeurs, ni celles de l’AS Saint-Étienne. Je m'excuse auprès de Ghislain Printant », a regretté le dirigeant.

« Je n'oublie pas ce qu'il a fait la saison passée, au côté de Jean-Louis Gasset. Il a contribué à la qualification européenne, une performance qui restera gravée dans l'histoire du club... Il ne méritait pas que je tienne les propos que j'ai tenus à son encontre », avait ajouté Roland Romeyer, dans L’Équipe.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp