OL- Mercato: Succession Sylvinho, Wenger a donné sa réponse à Aulas

Jean-Michel Aulas, président de l’OL.

Depuis lundi soir, l’OL est à la recherche d’un nouvel entraîneur après avoir enclenché une procédure de licenciement à l’encontre de Sylvinho. Annoncé dans le viseur de Jean-Michel Aulas, le patron des Gones, Arsène Wenger aurait déjà donné sa réponse.

OL : Aulas est désormais fixé pour Arsène Wenger.

« L’OL a décidé de mettre en œuvre une procédure pouvant aboutir à la rupture du contrat de travail de Monsieur Sylvio Mendes Campo Júnior. Pendant le déroulé de cette procédure l’entraînement sera assuré par Monsieur Gérald Baticle sous la direction du directeur sportif Juninho. »

Après un début de saison catastrophique et une série de sept rencontres toutes compétitions confondues sans le moindre résultat positif, l’Olympique Lyonnais a décidé officiellement de se séparer de Sylvinho, nommé en mai dernier en remplacement de Bruno Genesio.

Si le nom de Laurent Blanc est évoqué ces dernières heures comme le grand favori pour succéder au technicien brésilien, Jean-Michel Aulas rêverait également d’Arsène Wenger. Libre depuis son départ d’Arsenal durant l’été 2018, l’Alsacien de 69 ans possède selon le président de l’OL le profil idéal pour redresser une équipe qui est en quête d’un nouveau titre national depuis 2008.

Toutefois, Aulas va devoir se faire une raison et tirer une croix définitive sur cette piste prestigieuse. En effet, contrairement à ce que laissait penser hier la chaîne sportive américaine ESPN, le journal L’Equipe assure ce mercredi matin que l’ex-manager des Gunners ne serait pas vraiment intéressé par le poste d’entraîneur que lui propose Lyon depuis l’été passé.

Toujours selon la même source, les pistes menant à Rudi Garcia, Rémi Garde, toutefois apprécié en interne, Jocelyn Gourvennec ou encore Marcello Gallardo, paraissent également vouées à l'échec. Aux dernières nouvelles, les dirigeants lyonnais auraient sondé Jorge Sampaoli, ancien sélectionneur de l’Argentine et présentement lié à Santos jusqu’en décembre 2020.

La quête d’un coach continue donc à Lyon.