Equipe de France - Le cas N'Golo Kanté rend perplexe Deschamps

La participation de N'Golo Kanté au match contre la Turquie est très incertaine selon Deschamps

La France s'est donc imposée en Islande 1 but à 0 vendredi soir. Loin d'être flamboyants mais sérieux et ayant assuré l'essentiel, les Bleus de Didier Deschamps sont tout proches de l'Euro 2020. Ils avaient pourtant reçu une mauvaise nouvelle juste avant le match...

N'Golo Kanté est un pion essentiel du système de Deschamps

L'affaire pourrait être réglée dès lundi soir. En cas de victoire contre la Turquie au Stade de France, les Bleus seraient qualifiés pour l'Euro 2020 à deux journées de la fin des éliminatoires. Les joueurs de Didier Deschamps semblent ainsi avoir fait le plus dur en repoussant l'Islande à six points suite à leur victoire à Reykjavik 1-0. Il ne reste plus maintenant qu'à terminer le travail.

Cette victoire déterminante a été obtenue sans les deux milieux de terrains sur lesquels Deschamps s'appuie le plus depuis maintenant deux ans, à savoir Paul Pogba et N'Golo Kanté. Si le forfait du joueur de Manchester United était acté bien avant le rassemblement des Bleus pour ces deux rencontres du mois d'octobre, celui du joueur de Chelsea est intervenu juste avant la rencontre, portant un coup très dur au sélectionneur français.

Remplacé par Moussa Sissoko suite à une douleur ressentie à l'adducteur lors de l'échauffement, Kanté a donc vu des tribunes la victoire de ses partenaires. Et il se pourrait bien qu'il en soit de même pour le match décisif contre la Turquie, à en croire Didier Deschamps, assez perplexe sur la blessure de son petit milieu de terrain dans des propos rapportés par L'Equipe.

"Il a ressenti une gêne au niveau de l'adducteur. Il avait une sensation où il n'était pas à l'aise. J'ai pris cette décision, ca pouvait peut-être s'aggraver. Je ne pense pas que ce soit trop grave pour NG. Mais concernant sa participation au match contre la Turquie, je n'ai pas la réponse ce soir (vendredi soir)."

La présence de N'Golo Kanté ne serait pas du luxe pour Didier Deschamps, Moussa Sissoko ne s'étant pas montré très convaincant aux côtés de Corentin Tolisso en Islande.