Real Madrid - Visé par les critiques, Thibaut Courtois est très en colère

Thibaut Courtois refuse que les journalistes disent tout et n'importe quoi

Vainqueur 9-0 de Saint-Marin avec la Belgique jeudi soir, Thibaut Courtois a retrouvé le chemin de la compétition après sa maladie contractée avant le match contre Bruges en Ligue des champions. Il a également retrouvé la parole après la rencontre et a pu exprimer ce qu'il avait sur le coeur.

Courtois n'a pas du tout aimé ce qui a été dit dernièrement

Considéré à juste titre comme l'un des meilleurs gardiens du monde, Thibaut Courtois semble pourtant moins performant depuis son arrivée au Real Madrid en début de saison dernière. Débarrassé de la menace Keylor Navas, parti au Paris Saint-Germain cet été, le Belge ne semble pourtant toujours pas au mieux en ce début de saison et doit affronter les critiques récurrentes sur ses prestations des supporters merengue et de la presse espagnole.

Et son séjour à l'hôpital après le match contre le Club Bruges en Ligue des champions il y a une dizaine de jours n'a pas arrangé les choses, loin de là. En grosse difficulté en première mi-temps, Courtois avait regagné les vestiaires sous les sifflets de Santiago-Bernabéu et n'était pas réapparu en seconde période, remplacé par Alphonse Aréola.

Souffrant de maux de ventre, le gardien de 27 ans avait fini sa soirée à l'hôpital, victime d'une gastro-entérite aigüe selon un communiqué du Real Madrid. Malgré ce communiqué officiel, une rumeur est pourtant apparue depuis cet épisode, celle-ci rapportant que le gardien belge souffrirait de crises d'angoisse. Cette rumeur a provoqué une colère noire chez Courtois, qui a tenu à rétablir la vérité après le match contre Saint-Marin dans des propos rapportés par Marca.

"Ce sont des mensonges. Je suis très heureux à Madrid et je n'ai pas de problèmes d'angoisse. C’était une gastro-entérite très forte, ce n’était pas agréable mais maintenant je suis guéri [...] C'est irrespecteux de dire ça envers le joueur que je suis et les personnes qui souffrent vraiment d'anxiété. J'en appelle à la responsabilité des médias, qui ne doivent pas rapporter ce genre de bêtises alors que des gens connaissent réellement ce genre de problèmes."

Voilà ce qu'il s'appelle mettre les points sur les i.