Ligue 2 : Benzema, Ben Arfa, Nasri, Jérémy Ménez affiche un gros regret

Jérémy Ménez fait un grand aveu.

Aujourd’hui pensionnaire de Ligue 2 au Paris FC, Jérémy Ménez est une des grosses déceptions du football français. Le joueur de 32 ans le reconnaît et fait de grosses confidences.

Jérémy Ménez l’admet volontiers, il est un gâchis.

Promis à un des plus beaux parcours du football français, Jérémy Ménez n’est plus que l’ombre de lui-même aujourd'hui. Après des piges en Italie, en Turquie et au Mexique, l’ancien joueur du PSG évolue désormais en Ligue 2, précisément au Paris FC.

Dans un entretien accordé au Parisien, Jérémy Ménez s’autoflagelle. L’attaquant du Paris FC admet des erreurs de parcours. « Quand on sait, en toute modestie, qu’on a un peu plus de talent que les autres, on a tendance à en faire un peu moins. Je me suis reposé sur mes lauriers. Et ça, plus le temps passe, plus ça se ressent. Alors si c’était à refaire, je travaillerais un peu plus », avoue-t-il.

Malgré ce bide, Jérémy Ménez se moque des critiques et autres moqueries à son encontre depuis son arrivée en Ligue 2. « Cela peut faire mal à l’ego quand on a des choses à prouver. Moi, je n’ai rien à prouver, si ce n’est à moi-même et ma famille. Je me moque de ce que les gens peuvent penser », confie l’ancien Parisien.

Celui-ci est d’ailleurs revenu sur le fiasco de la « Génération 87 » (dont il fait partie aux côtés de Karim Benzema, Hatem Ben Arfa et Samir Nasri) destinée à écrire les plus belles pages des Bleus. Celle-ci n’aura remporté que l’Euro U17 en 2004. « Avec le recul, je pense surtout qu’on est la génération qui a fait le tampon entre les anciens de 1998-2002 et les champions du monde actuels (...) Bien sûr, tout n’a pas été injuste, on a fait des erreurs aussi, mais comme tout le monde », estime-t-il.