OL - Mercato : Rudi Garcia règle ses comptes avec ses détracteurs

OL : Rudi Garcia, un entraîneur au CV assez étoffé
Par Loua Joel
Publié le 15 octobre 2019 à 03:36 | mis à jour le 15 octobre 2019 à 03:36
Résultats

Rudi Garcia a été nommé aux leviers de commande du banc de l’ OL en remplacement de Sylvinho. Un choix désapprouvé par les supporters lyonnais. Le technicien français ne semble toutefois pas mal barré pour le poste.

OL : Rudi Garcia, un entraîneur sous-estimé

Rudi Garcia est le nouvel entraîneur de l’ OL. C’est officiel depuis ce lundi. Il aura pour mission de redresser une barre suffisamment tordue par Sylvinho, nommé cet été en remplacement de Bruno Genesio. Le natif de Nemours y parviendra-t-il ?

La nomination de Rudi Garcia est déjà très mal perçue par les supporters de l’ OL et même par certains observateurs. Ces derniers se rappellent certainement sa dernière saison compliquée avec l’ OM. Une saison que la majorité des observateurs tient pour un échec.

Mais c'est oublier royalement ce que Rudi Garcia avait d’abord apporté à l’ OM. Nommé en octobre 2016, il avait fini 5e alors que l’ Olympique de Marseille était 14e de Ligue 1 à son arrivée et s’en allait à vau-l’eau.

La saison suivante, le club phocéen avait fini 4e de Ligue 1, et à 1 petit point du podium. Ce qui était déjà remarquable. C’est vrai que de nombreux observateurs avaient cependant été déçus.

Pourtant la 4e place était l’objectif de départ. Ce n’était que chemin faisant que l’idée était alors venue de briguer le podium. Et pourquoi briguer le podium ? Justement parce que l’ OM version Rudi Garcia était si conquérant que cet objectif, imprévu au départ, n’était plus utopique.

La même saison, Rudi Garcia était également arrivé en finale de la Ligue Europa, après un long périple commencé avec les préliminaires. Une finale perdue face à l’Atletico Madrid (0-3) qui n’avait pas vraiment dominé les débats, mais qui s’était montré solide en défense et efficace en attaque.

Est ensuite arrivée la fameuse saison dernière. L’écurie marseillaise a fini 5e. Tout le monde, ou presque, a crié à la catastrophe. Les esprits se sont embrassés parce que l’objectif était le podium et que l’ Olympique de Marseille est un club particulier en France.

Certaines critiques contre Rudi Garcia étaient justifiées, comme le long repositionnement de Luiz Gustavo en défense centrale avant de le reléguer ensuite au banc des remplaçants, la mainmise sur le recrutement au détriment d’ Andoni Zubizarreta

Mais Rudi Garcia n’était pas le seul coupable de cette 5e place. Remarquons, à sa décharge, que de nombreux cadres de phocéens avaient flanché : Steve Mandanda, Jordan Amavi, Adil Rami, Kevin Strootman, Dimitri Payet… Sans parler des Valère Germain, Kostas Mitroglou… qui n’ont jamais pu inspirer confiance. Enfin, ceux qui avaient pu se tirer d’affaire ne l’avaient fait que par intermittence. Seuls Hiroki Sakai et Lucas Ocampos étaient restés réguliers.

Il n’est pas mauvais non plus de rappeler que Rudi Garcia, c’est également un doublé Championnat-Coupe avec le LOSC et deux fois de suite 2e de Serie A avec l’AS Rome derrière l’indéboulonnable Juventus Turin.

Enfin, Opta s'est souvenu que Rudi Garcia « affiche une moyenne de 1.73 point par match en 345 matches de Ligue 1, seuls ... Laurent Blanc (2.14), Albert Batteux (1.88) & Jean Vincent (1.75) font mieux parmi les entraîneurs comptant au moins 200 matches dans l'élite. Olympique ».

En définitive, les supporters de l’ OL n’ont pas à s’inquiéter a priori et doivent croire que Rudi Garcia fera beaucoup mieux que Sylvinho, le génie venu du Brésil…

Facebook
Twitter
email
Whatsapp