France - Turquie : Griezmann omniprésent, Ben Yedder rate le coche

Malgré une grosse prestation, Antoine Griezmann n'a pas été décisif lors de ce France - Turquie
Par Nicolas Gauthier
Publié le 15 octobre 2019 à 01:05 | mis à jour le 15 octobre 2019 à 01:05
Résultats

L'équipe de France n'est pas encore qualifiée pour la phase finale de l'Euro 2020. Tenus en échec par la Turquie 1-1 au Stade de France, les Bleus devront battre la Moldavie ou s'imposer en Albanie en novembre pour décrocher leur billet.

Antoine Griezmann était dans tous les bons coups pour la France

L'affiche était belle sur le papier et elle a tenu ses promesses sur le terrain. Dans un Stade de France enfiévré - merci les supporters turcs ! -, les équipes de France et de Turquie se sont livrées un très beau duel mais n'ont pas réussi à se départager, Kaan Ayhan répondant à Olivier Giroud cinq minutes après l'ouverture du score de ce dernier sur corner.

L'équipe de France a pourtant réalisé un excellent match ce lundi soir, porté par un Antoine Griezmann absolument intenable et qui s'est montré présent dans tous les bons coups. Toujours bien positionné entre le milieu et la défense de la Turquie, le joueur du FC Barcelone a posé d'enormes soucis aux adversaires des Bleus. Il ne lui aura manqué au final que d'être décisif, notamment sur ce duel perdu face au gardien de la Turquie, Mert Günok, à la 20ème minute de jeu. Mais Griezmann a de nouveau montré qu'il était vraiment indispensable à cette équipe de France.

Sur la même longueur d'onde que l'ancien de l'Atletico de Madrid en première mi-temps, Lucas Hernandez et Kingsley Coman ont mis le feu sur leur côté gauche pendant 45 minutes. Combinant parfaitement ensemble, les deux hommes ont souvent créé des brèches dans la défense turque mais aucune de leur initiative n'a cependant pu aboutir à un but. Hernandez et Coman ont en revanche largement baissé de pied en seconde période, se montrant beaucoup trop discrets.

Au rayon des déceptions du soir, Wissam Ben Yedder n'a pas su saisir l'opportunité offerte par Didier Deschamps. Titulaire surprise à la pointe de l'attaque française en lieu et place d'Olivier Giroud, le joueur de Monaco n'a pas su répondre présent et a eu du mal à exister au milieu des deux rugueux défenseurs centraux de la Turquie, Caglar Söyüncü et Merih Demiral. Il a en plus vu l'inévitable Giroud marquer quelques minutes après son entrée en jeu.

Enfin, côté Turquie, mention spéciale au gardien Mert Günok, exceptionnel à la 17ème minute devant Griezmann puis Moussa Sissoko, et qui s'est montré globalement très rassurant. Bien mieux en seconde mi-temps suite à l'entrée d'Hakan Çalhanoglu, la Turquie de Senol Gunes a également pu compter sur son capitaine courage Burak Yilmaz, très précieux en attaque de par son activité.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp