OL - Mercato : Les deux mobiles XXL de l’échec Laurent Blanc.

Laurent Blanc n’a pas pu trouver un accord avec l’OL pour le poste d’entraîneur. Publié par JEAN-LUC D le 15 octobre 2019 à 17:25

Annoncé comme le grand favori pour succéder à Sylvinho sur le banc de l’OL, Laurent Blanc s’est finalement fait chiper le poste par Rudi Garcia. Les raisons de ce retentissant revirement sont désormais connues et elles sont de deux ordres.

OL : Aulas ne ferme pas la porte à Laurent Blanc pour le futur.

« Laurent Blanc, c’était peut-être plus de sécurité, mais c’est vrai qu’on voulait respecter l’ensemble du groupe. Cette fois-ci, ça n’a pas pu se faire, mais ce n’est pas pour cela que ça ne se fera jamais », expliquait Jean-Michel Aulas, lundi soir, après la nomination de Rudi Garcia comme nouvel entraîneur de l’Olympique Lyonnais, justifiant ainsi l’échec de la piste Laurent Blanc.



Dans son édition du jour, le journal L’Equipe revient sur ce dossier et révèle que deux raisons majeures ont fait capoter l’arrivée de l’ancien coach du PSG sur le banc de Lyon. Le quotidien sportif révèle ainsi que même s’il était le choix numéro 1 des dirigeants lyonnais, le technicien cévenol n’aurait pas convaincu lors de son entretien oral avec Juninho et Jean-Michel Aulas.

Le média francilien assure que Laurent Blanc n’aurait pas fait bonne impression au directeur sportif des Gones, qui aurait notamment douté de sa motivation à succéder véritablement à Sylvinho. Ensuite, les exigences du Champion du Monde 1998, qui tenait forcément à venir avec un staff composé de Jean-Louis Gasset, Franck Passi plus un préparateur physique, auraient clairement anéanti ses chances de ravir le poste.

L’OL s’est donc rabattu sur Rudi Garcia, sans club depuis son départ de Marseille l’été passé. Il a passé pour 18 mois, soit jusqu’en juin 2021.