PSG : Litige, Ben Arfa sort ses arguments contre Al-Khelaïfi.

Hatem Ben Arfa, ancien attaquant du PSG (2016-2018). Publié par ALEXIS le 17 octobre 2019 à 00:05

Convoqués devant le Conseil des prud’hommes de Paris, ce mercredi, Hatem Ben Arfa et le PSG ont été entendus. Le joueur a sorti ses arguments contre son ancien club.

Hatem Ben Arfa accuse le PSG et Al-Khelaïfi de « harcèlement moral ».

Hatem Ben Arfa s’est présent au tribunal de Paris, avec son avocat, Me Jean-Jacques Bertrand, ce mercredi, selon les informations rapportées par RMC. Le joueur toujours sans club a réclamé entre 7 et 8 M€ au PSG, pour les dommages causés par son ancienne équipe.

En conflit avec les dirigeants parisiens, il avait été écarté du groupe professionnel, plus d’un an, soit d’avril 2017 jusqu’à la fin de son contrat, en juin 2018. L’ancien Tricolore accuse dès lors le PSG de « harcèlement moral » et exige réparation.

« Tous les joueurs (parisiens, ndlr) étaient surpris que je ne joue pas, y compris Neymar, parce que j'étais très performant à l'entraînement. On m'a dit : ‘’tu vas céder, tu vas péter les plombs’’, mais je suis resté parce que j'étais convaincu que j'allais jouer », a raconté Hatem Ben Arfa, qui évoque ainsi des menaces de l’équipe présidée par Nasser Al-Khelaïfi.

Or, selon son conseil, « jouer à Paris a été une étape prépondérante dans la carrière de son client ». En face, Paris a rejeté les accusations de son ancien attaquant (juillet 2016- juin 2018).

« Le PSG n'a pas manqué à ses obligations en ce qui concerne la non-sélection du joueur, qui a été décidée en raison de défaillances à l'entraînement et de ses faibles prestations sportives. Tout le monde sait qu'il ne s'entraine pas assez, qu'il fait semblant », a répliqué Me Marie-Hélène Cohen-Guilleminet, l'avocate du club de la capitale, dans des propos rapportés par la source.

La décision du Conseil des Prud'hommes sera rendue le 16 décembre 2019.

Afficher les commentaires