OM : Attaque, Dario Benedetto lâche ses vérités chocs

Dario Benedetto, recrue estivale de l’ OM
Par Loua Joel
Publié le 19 octobre 2019 à 06:25 | mis à jour le 19 octobre 2019 à 06:25
Résultats

Dario Benedetto était présent en conférence de presse ce vendredi. L’occasion pour le nouveau buteur de l’ OM de s’exprimer à coeur ouvert.

OM : Dario Benedetto à coeur ouvert

L’ OM reste sur 4 matches sans victoire (3 nuls et 1 défaite). Dario Benedetto a donc tenu a rassurer qu’il ne fallait plus s’inquiéter, la trêve internationale ayant permis de corriger certaines insuffisances du groupe. « Le groupe va bien, la trêve nous a permis de modifier certaines choses pour gagner des matchs », a-t-il assuré.

Dario Benedetto était arrivé blessé. Ce qui ne l’avait pas empêché de marquer 5 buts avant la trêve internationale. Un temps qu’il a mis à profit pour se soigner correctement. Alors, il faut croire que les buts pleuvront.

« Quand je suis arrivé, j'étais blessé, je n'étais pas bien physiquement, mais maintenant je vous confirme que je suis à 100% tant physiquement que mentalement », a prévenu l’attaquant argentin.

L’ OM a évolué sans plusieurs de ses joueurs cadres lors des dernières journées avant la trêve internationale. Il n’empêche, les jeunes les ont parfaitement remplacés et Dario Benedetto est convaincu que l’ OM peut atteindre ses objectifs, à commencer par une victoire face au RC Strasbourg dimanche.

« On a quelques joueurs qui ne sont pas disponibles comme Alvaro ou Kamara, maintenant il y a des jeunes qui sont là », a-t-il rappelé avant d’estimer : « Je pense que nous avons des grands joueurs et nous pouvons atteindre de grandes choses. » Et l’Argentin de prévenir : « Les trois points sont nécessaires dans le prochain match. »

Dario Benedetto a déjà montré son sens aiguisé du but. Mais il ne se comporte pas en renard des surfaces. Il participe au jeu. On en a l’explication.

« Quand j'étais au Gimnasia, l'entraîneur me demandait de sortir de la surface et de participer. J'ai appris. Après, ça dépend des entraîneurs, certains m'ont demandé de rester dans la surface. Ici, André m'a demandé de participer, j'en suis heureux », a confié l’ancien de Boca Juniors.

Dario Benedetto est déjà à l’aise avec l’ OM. Il n’est point dépaysé à Marseille qui lui rappelle l’Argentine où les supporters, notamment ceux de Boca Juniors, sont passionnés.

« Je me sens bien dans cette ville, avec des grands supporters. Ca me fait penser énormément au foot argentin. Espérons que le rapport avec le public va continuer, je me sens très bien. Les gens ici me rappellent Boca par leur passion. C'est comme en Argentine. On ressent cette envie de foot », s’est félicité l’ex-Xeneize.

Il s’est mis à l’apprentissage de la langue française. « Je m'adapte très bien à cette ville et à ce club. Je me sens heureux. Apprendre le français est très compliqué, mais je vais progresser. J'assiste à des cours deux fois par semaine. Quand je suis arrivé ici, je ne parlais pas du tout français. Maintenant, si on me parle doucement je comprends la langue. Mais j'arrive à me faire comprendre », a confié l’Argentin.

Plusieurs joueurs de l’ OM sont absents en raison de cartons. La recrue estivale reconnaît que c’est très difficile d’éviter les cartons, mais assure que cela ne lui arrivera pas.

« Les cartons jaunes font partie du jeu. On ne veut pas en avoir, mais vous savez dans le jeu, quand on s'engage, on peut arriver en retard et prendre un carton », a-t-elle expliqué avant d’assurer : « Je ne veux pas manquer les grands matchs, je veux être là, mais cela peut arriver. Vous pouvez être sûr que je ne prendrai pas un carton. »

L’ OM est connu pour être un club avec une pression terrible et aux supporters impatients. Pas toutefois de quoi intimider le buteur argentin.

« Je ne ressens aucune pression. Je veux toujours essayer de marquer, mais la pression je me la crée moi-même sur le terrain, je vis avec ça. C'est très important pour moi de marquer des buts », a expliqué le joueur de 29 ans.

Enfin, l’ OM vise le podium final de Ligue 1. Dario Benedetto croit la mission possible et sait comment y parvenir. « On peut rentrer dans les objectifs, mais pour cela il faut qu'on soit tous très engagés », a estimé l’international argentin aux 5 sélections avant d’indiquer : « On a les joueurs nécessaires, il va falloir travailler. On doit tous prendre le même chemin. »

Rendez-vous est donc pris en fin de saison.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp