Bordeaux - Mercato : Riolo donne un bon conseil à Olivier Giroud

Bordeaux serait un bon club pour Olivier Giroud selon Daniel Riolo
Par Nicolas Gauthier
Publié le 22 octobre 2019 à 10:25 | mis à jour le 22 octobre 2019 à 10:25
Résultats

Battu à la dernière minute dimanche par Saint-Etienne à domicile, Bordeaux a loupé une magnifique occasion de s'installer sur le podium de Ligue 1. Dominateurs mais incapables de marquer, les Girondins ont payé cher l'absence de Nicolas De Préville. Ce qui a fait réagir le consultant Daniel Riolo...

La concurrence est cependant rude sur ce dossier pour Bordeaux

Invaincus en Ligue 1 depuis la première journée et la lourde défaite à Angers 3 buts à 1, les Girondins de Bordeaux se sont cruellement inclinés dimanche après-midi au Matmut Atlantique contre Saint-Etienne.

Alors que les joueurs de Paulo Sousa avaient globalement pris le dessus sur des Verts assez inoffensifs - sans toutefois pouvoir tromper un impeccable Stéphane Ruffier -, une faute de Pablo sur Arnaud Nordin dans le temps additionnel a permis à Denis Bouanga d'offrir la victoire à l'équipe de Claude Puel.

C'est donc offensivement que l'équipe entraînée par Paulo Sousa a souffert, l'absence de Nicolas De Préville s'étant faite particulièrement remarquer. Le débat sur l'utilité de recruter un avant-centre a donc fait son retour du côté de la Gironde et le nom d'Olivier Giroud - de nouveau resté sur le banc avec Chelsea ce week-end - a refait son apparition, notamment dans la bouche de Daniel Riolo, le consultant de RMC Sport.

"Vous ne croyez pas qu'à la place des dirigeants bordelais on ne ferait pas en sorte de faire venir Giroud ? Il retrouverait son pote Koscielny, son 'cousin' Costil... Franchement, ce serait une belle histoire. Bon, il parait que Giroud ne veut pas revenir en Ligue 1, mais Bordeaux serait une bonne idée pour lui. Il prendrait la place de Briand dans l'axe, mais Briand pourrait jouer sur un côté et voilà... Ce serait pas mal."

Le souci, c'est qu'Olivier Giroud suscite de nombreuses convoitises, notamment celles de Marseille, Lyon et Crystal Palace. La mission semble donc compliquée pour Bordeaux.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp