RC Lens - L'inquiétude et l'agacement de Philippe Montanier

Philippe Montanier a peu apprécié la performance de ses joueurs à Nancy
Par Nicolas Gauthier
Publié le 26 octobre 2019 à 14:20 | mis à jour le 26 octobre 2019 à 14:20
Résultats

En déplacement à Nancy vendredi soir dans le cadre de la 12ème journée de Ligue 2, le RC Lens a souffert mais a pu décrocher un point. Suffisant pour rester deuxième du championnat, mais également pour susciter une réaction négative du coach lensois Philippe Montanier.

Philippe Montanier était et reste impressionné par Nancy

Philippe Montanier, l'entraineur du Racing Club de Lens, craignait tout particulièrement le déplacement de son équipe vendredi soir sur le terrain de l'AS Nancy Lorraine. Et l'ancien technicien de la Real Sociedad avait raison de se méfier puisque ses joueurs ont passé une mauvaise soirée à Marcel-Picot.

Malgré un point ramené de ce match à l'extérieur - ce qui reste un bon résultat face "à l'équipe la plus forte de Ligue 2 dans les duels défensifs et offensifs" dixit Montanier avant le match -, Lens a livré une piètre partition et rentre de plus dans le Nord avec trois blessés dans les bagages, en l'occurrence Jonathan Gradit, Yannick Cahuzac et Tony Mauricio.

Les Lensois peuvent dire un grand merci à leur gardien Jean-Louis Leca, auteur d'une nouvelle performance de haut niveau et qui permet à son club de conserver la deuxième place du championnat.

Ce qui ne suffisait pas à donner le sourire à Philippe Montanier au micro de BeIn Sports à la fin du match, conscient que son équipe est passée à côté de son sujet, qu'elle risque d'être handicapée pour les prochaines rencontres et que son adversaire du soir est un gros danger pour la suite de la saison.

"On n’a pas fait un bon match. Il faut remercier Jean-Louis Leca, qui a été brillant. Mais si nous n’avons pas été bons, c’est aussi à cause de Nancy, qui ne peut plus se cacher, a montré ses qualités et va lutter pour la montée. Je suis en revanche satisfait de la cohésion et de l’état d’esprit de l’équipe. Quand je pensais que 3 jours de récupération contre 6, c’était limite, ça se voit avec les 3 blessures. Techniquement, à chaque fois que l’on arrivait à toucher nos attaquants, on perdait vite le ballon, et nous n’enchaînions pas. Nous avons fait un pauvre match techniquement."

Et dire qu'une très grosse semaine attend les Lensois, avec un match à Nîmes mardi soir en Coupe de la Ligue et la réception de Lorient samedi prochain dans ce qui sera LE match de la 13ème journée de Ligue 2.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp