Real - Mercato : Modric, excellente nouvelle pour l’Inter Milan

Maître à jouer du Réal Madrid, Luka Modric est fortement annoncé dans le viseur de l’Inter Milan. Publié le 13 novembre 2019 à 15:15

Maître à jouer du Réal Madrid, Luka Modric est fortement annoncé dans le viseur de l’Inter Milan. Et le milieu de terrain croate vient de lâcher une grosse confidence sur la suite de sa carrière.

Real Madrid : Luka Modric lâche une réponse positive pour l' Inter Milan.

Une déclaration qui jette le froid sur son avenir... C’est connu de tous, Luka Modric reste et demeure l’un des pions clés du Réal Madrid. Mais le flou persiste toujours sur son avenir.

Suite à la troisième victoire consécutive du Real Madrid en Ligue des Champions, l’idée d’une fin de cycle dans la capitale ibérique a commencé à germer dans la tête de Luka Modric. D’autant plus que l’inter Milan s’activait en coulisse pour arracher sa signature. Un juteux salaire attendait déjà le numéro 10 madrilène en Lombardie. Seulement, le Réal Madrid est parvenu à conserver son joyau croate cette saison. Mais pour combien de temps ?

Les dirigeants de l' Inter Milan, mais aussi de l'AC Milan, ne démordent pas pour ce coup XXL. Une cour assidue qui visiblement ne laisse pas insensible le joueur de 32 ans. Lors d’une interview accordée à Sky Sport, Luka Modric n’a pas fermé la porte à une éventuelle arrivée en Italie, bien au contraire. Le milieu de terrain a confirmé son admiration pour la Serie A.

« J'aime l'Italie, c'est proche de la Croatie. Je regarde la Série A parce que de nombreux coéquipiers de sélection y jouent. Les Italiens sont aussi des gens fantastiques et ont une mentalité similaire à la nôtre, nous les Croates. On verra si un jour je peux jouer en Italie, je ne peux pas en parler parce que je suis un joueur du Real Madrid, j’apprécie être au Real et pour l'instant, je ne me vois pas là-bas », a-t-il confié.

Signalons que Luka Modric est sous contrat avec le Réal Madrid jusqu’en juin 2020 et est bien parti pour prolonger son bail d'une saison supplémentarie.

Par Timothée Jean

Facebook
Twitter
email
Whatsapp