Amiens - Mercato : Bonne nouvelle pour une recrue iranienne

La sanction d'un joueur d'Amiens réduite par la FIFA.

Suspendu par la FIFA, le milieu de terrain d’ Amiens SC, Saman Ghoddos ne rejouera pas avant janvier 2020. Néanmoins, l’Iranien vient d’obtenir gain de cause auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS), concernant l'amende qu'il doit payer à un club espagnol.

Un joueur d’ Amiens SC remporte une bataille contre la FIFA.

Petit soulagement pour Saman Ghoddos. Selon les informations du média iranien Gol Bezan relayées par le 11 Amiénois, le Tribunal arbitral du sport (TAS) vient de réduire une sanction imposée au joueur. D’après le média, le TAS a réduit à 2 millions d’euros, la somme que devrait verser le milieu de terrain à Huesca.

Le joueur iranien avait été condamné par la FIFA à verser 4 millions d’euros au pensionnaire de D2 espagnole. Ceci après s’être engagé à Amiens alors qu’il avait déjà signé avec le club espagnol en 2018. Huesca avait porté l’affaire à la FIFA. La fédération internationale n'avait pas tardé à frapper Saman Ghoddos.

L’instance faitière du football avait condamné le joueur d’ Amiens à quatre mois de suspension et à payer 4 millions d’euros à Huesca. Comme lui, son ancien club (Östersunds) avait également écopé de la même amende. La formation suédoise est aussi interdite de recrutement pendant les deux prochains mercatos.

S’il n’a jamais contesté sa suspension, Saman Ghoddos était contre le montant qu’il doit verser à Huesca. Il avait donc décidé de faire appel de sa sanction financière auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS). À défaut de voir cette sanction pécuniaire levée, l’instance vient de la réduire de moitié.

Pour rappel, l’international iranien va signer son retour avec Amiens SC en janvier 2020.





Par Ange A.
Publié le 15 novembre 2019 à 18:45 | mis à jour le 15 novembre 2019 à 18:45

Facebook
Twitter
email
Whatsapp