PSG : Brésil-Argentine, Thiago Silva fait un gros reproche à Messi

Thiago Silva accuse Lionel Messi d'avoir tenté d’influencer l’arbitrage.
Par ALEXIS
Publié le 17 novembre 2019 à 00:35 | mis à jour le 17 novembre 2019 à 00:35
Résultats

Lors du match amical qui a opposé le Brésil à l’Argentine (0-1), Thiago Silva (PSG) s’en est pris ouvertement à Lionel Messi, auteur du but de la victoire de l’Albiceleste.

Thiago Silva accuse Lionel Messi d'avoir tenté d’influencer l’arbitrage.

Grâce à un but de son capitaine Lionel Messi, l’Argentine s’est imposée au Brésil, en amical vendredi. Un match délocalisé en Arabie Saoudite à Riyad. Au sortir de la rencontre, Thiago Silva a pointé le comportement du capitaine argentin. « Il (Messi) tente d'influencer pour avoir des situations de coup franc dangereuses », a confié le défenseur du PSG à par Globo Esporte qui l’interrogeait.

« Ce n'est pas une excuse. On a parlé avec des joueurs qui jouent en Espagne : il cherche à contrôler le jeu, c'est difficile vu que l'arbitre doit siffler des actions qui existent vraiment. Si c'était Casemiro, on dirait : ''Lui, c'est un méchant, ça ne vaut rien''. On est prisonnier de cette situation », a critiqué le défenseur central brésilien.

Très remonté contre la star du FC Barcelone, Thiago Silva estime que si Neymar était présent, cela aurait équilibré l’influence sur les décisions arbitrales.

« Lionel Messi n'a pas cet avantage en Ligue des champions, parce que les arbitres sont plus sévères. On ne le voit pas essayer de commander autant. Mais, en Espagne, ou avec l'Argentine, surtout dans un pays qui n'est pas connu pour le football (l'Arabie saoudite)...

Il y a des arbitres qu'on ne connaît pas bien, et qui, par admiration, peuvent siffler un peu plus de son côté. Comme nous n'avions pas Neymar, nous étions désavantagés », a regretté le capitaine du PSG.

Pour rappel, Lionel Messi a donné la victoire a son pays face au Brésil, grâce à un penalty litigieux selon Thiago Silva, qui estime que l’arbitre a commis une erreur en sifflant en faveur de l’Argentine.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp