Inter: "Seisme en Italie", Antonio Conte placé sous protection policière !

Antonio Conte n'est pas apprécié par tous les supporters de l'Inter Milan
Par Nicolas Gauthier
Publié le 18 novembre 2019 à 05:00 | mis à jour le 18 novembre 2019 à 05:00
Résultats

Excellent deuxième de Serie A, juste derrière la Juventus Turin, l'Inter Milan d' Antonio Conte retrouve les sommets cette saison. Mais l'actualité des nerazzurri a été marquée cette semaine par un épisode terriblement triste...

Antonio Conte ne fait visiblement pas l'unanimité

C'est une nouvelle dont le football italien se serait bien passé. Déjà en proie à des problèmes de racisme qui polluent certains stades de Serie A, l'Italie doit désormais faire face à des menaces très graves portées à l'encontre de l'un de ses hommes les plus influents, Antonio Conte, actuel entraîneur de l' Inter Milan et ancien coach de la Juventus Turin et de la sélection italienne.

Le Corriere della Serra, a ainsi rapporté ce week-end qu'une lettre de menace avait été reçue au club ces derniers jours, celle-ci étant accompagnée d'une balle de pistolet ! Le journal italien précise également que cette lettre était adressée à Antonio Conte, le coach de l'Inter Milan, et que celui-ci serait immédiatement allé porter plainte, ce que le club intériste a tenté de démentir par la suite dans un communiqué.

"Nous déclarons qu' Antonio Conte n'a reçu aucune lettre de menace à son domicile et que, par conséquent, il n'est pas allé déposer plainte en personne. C'est le club qui l'a reçu et, comme le veut l'usage dans ce genre de situation, il a contacté les autorités compétentes."

Alors qu'une enquête a été ouverte, la Gazzetta dello Sport, a ensuite révélé que le technicien nerazzurro avait été placé sous protection policière en attendant le dénouement de cette sombre histoire.

Le mot de la fin est revenu à la femme d' Antonio Conte, qui a affirmé qu'il ne s'agissait "que d'un canular".

Espérons que cette dernière dise vrai et que le petit malin auteur de cette lettre soit rapidement identifié par la police italienne.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp