Albanie-France: Griezmann et Tolisso régalent, notes des joueurs

Antoine Griezmann a été passeur puis buteur en Albanie
Par Nicolas Gauthier
Publié le 18 novembre 2019 à 00:09 | mis à jour le 18 novembre 2019 à 00:11
Résultats

Très décevante jeudi soir contre la Moldavie malgré la victoire (2-1) et la qualification décrochée pour l'Euro 2020, l'équipe de France s'est montrée bien meilleure dimanche soir en Albanie, s'imposant 2 à 0 grâce à des buts de Corentin Tolisso et d'Antoine Griezmann.

Antoine Griezmann était dans un très grand soir

Steve Mandanda (6) : sollicité d'entrée de jeu sur un centre vicieux, le gardien de l'OM a passé une soirée plutôt tranquille. Impeccable sur les quelques interventions qu'il a eues à faire, Mandanda aura réalisé un intérim convaincant en l'absence d'Hugo Lloris.

Raphaël Varane (5) : peu inquiété en première mi-temps puisque les Albanais ont largement privilégié l'aile gauche dans leurs attaques, le capitaine de l'équipe de France s'est toutefois montré moins souverain que face à la Moldavie. À sa décharge, il n'évolue jamais dans une défense à trois au Real Madrid.

Clément Lenglet (6) : fautif sur le but encaissé jeudi soir, le défenseur du FC Barcelone n'a pas semblé perturbé par son erreur. Averti pour une semelle en première mi-temps, le gaucher s'est montré très précieux en début de seconde période lorsque les Albanais ont poussé. Décisif à l'heure de jeu en contrant in extremis une frappe de Rey Manaj, l'attaquant de l'Albanie.

Presnel Kimpembe (6) : aligné à la gauche de Clément Lenglet, le champion du monde 2018 s'est quelquefois fait surprendre par des ballons longs dans son dos, mais il a toujours réussi à rétablir la situation. Costaud dans les duels par ailleurs.

Léo Dubois (6) : le défenseur de l'Olympique Lyonnais s'est montré très offensif sur son côté droit dès le début de la rencontre. Auteur d'un mauvais choix sur un centre à la 16ème minute, il s'est magnifiquement rattrapé un quart d'heure plus tard en adressant du gauche un centre en retrait parfait pour Antoine Griezmann. Touché en toute fin de match et remplacé par Benjamin Pavard.

Benjamin Mendy (4) : pour son retour en équipe de France plus d'un an après sa dernière sélection, le latéral gauche de Manchester City ne s'est pas montré brillant. Auteur de quelques bons centres en première mi-temps, c'est surtout sur le plan défensif qu'il a souffert. Dans les cordes en début de seconde période et plusieurs fois pris dans son dos, son retour n'a pas été une franche réussite.

Wissam Ben Yedder rate une nouvelle fois le coche

Corentin Tolisso (7) : très neutre contre la Moldavie, l'ancien lyonnais a réussi une première mi-temps de très grande qualité contre l'Albanie. Très précis dans ses transmissions, qu'elles soient courtes ou longues, il a également inscrit de la tête son premier but avec les Bleus. Un peu moins présent en seconde période, il apparaît clairement comme le remplaçant numéro un du duo Paul Pogba - N'Golo Kanté.

Moussa Sissoko (5) : beaucoup trop prudent en première mi-temps, le milieu de Tottenham a monté son niveau après la pause. Dès qu'il arrive à percuter et à se projeter vers l'avant, il devient un joueur beaucoup plus dangereux pour l'adversaire.

Antoine Griezmann (8) : méconnaissable trois jours plus tôt contre la Moldavie, le joueur du FC Barcelone a délivré une magnifique partition. Passeur décisif sur coup-franc pour Corentin Tolisso, il a ensuite réalisé le geste juste pour inscrire du pied droit son 30ème but en sélection et rejoindre ainsi Jean-Pierre Papin et Just Fontaine au classement des buteurs. À par ailleurs distribué caviar sur caviar lors des 90 minutes et a voulu faire marquer Wissam Ben Yedder à la 54ème minute de jeu alors qu'il aurait pu tenter sa chance.

Olivier Giroud (5) : trop discret en première mi-temps et maladroit dans ses retours défensifs, l'attaquant de Chelsea s'est procuré trois grosses occasions par la suite, mais est tombé sur un très bon gardien sur les deux premières et a ensuite vu sa frappe enroulée percuter le poteau.

Wissam Ben Yedder (3) : déjà passé à côté de son sujet lors de sa titularisation contre la Turquie, le co-meilleur buteur de Ligue 1 a été transparent ce dimanche soir. Incapable de se créer la moindre occasion de but, il a malheureusement confirmé ses limites actuelles au niveau international.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp