AS Monaco : Stupeur, une grande inquiétude révélée en haut lieu

La saison dernière de Monaco a laissé des traces
Par Nicolas Gauthier
Publié le 19 novembre 2019 à 16:40 | mis à jour le 19 novembre 2019 à 16:40
Résultats

Si les résultats de l'AS Monaco sont bien meilleurs depuis quelques semaines, permettant même au club de la Principauté de flirter avec la première moitié de tableau, la prudence reste de mise en interne. Et les récents propos du Prince Albert laissent même transparaître de l'inquiétude...

L'AS Monaco semble reparti du bon pied mais...

Constamment sur le podium de Ligue 1 entre 2014 et 2018 et surtout brillant champion de France en 2017, l'AS Monaco est passé tout près de vivre une catastrophe industrielle la saison dernière.

Au bout d'une année cauchemardesque marquée par le départ puis le retour de Leonardo Jardim, par le fiasco Thierry Henry et par des résultats et des prestations indignes d'un club de ce standing, le club de la Principauté avait tout de même réussi à sauver sa peau in extremis.

Très actif durant le mercato estival et cette fois-ci cohérent dans la construction de son effectif, l'ASM va mieux cette saison et semble reparti sur de bien meilleures bases, malgré une entame de saison qui ne laissait augurer rien de bon.

Mais, du côté du Rocher, on ne veut surtout pas s'emballer, les souvenirs de la saison 2018-2019 étant toujours bien vivaces dans les esprits des suiveurs du club, et notamment dans celui du Prince Albert. Celui-ci est même paru extrêmement prudent quant à la situation actuelle du club dans des propos rapportés par Monaco-Matin, insistant notamment sur le fait que le duo Wissam Ben Yedder - Islam Slimani pourrait être l'arbre qui cache la forêt.

"On a eu très peur que la saison dernière se répète. Les premiers matchs étaient très inquiétants, il n’y avait pas d’équilibre dans l’équipe et des joueurs qui ne jouaient pas à leur poste. Les arrivées des attaquants Ben Yedder et Slimani ont fait beaucoup de bien, mais il y a encore certaines lacunes. Il y a très peu d’écart entre les clubs, donc il va falloir faire très attention. On peut vite être 7e comme 15e. D’autant que la dépendance aux deux attaquants, Ben Yedder et Slimani, est grande. S’ils ne jouent pas, c’est problématique. Il faut être très vigilant."

Au vu de l'effectif puissant de Monaco, le Prince Albert devrait normalement pouvoir être plus optimiste d'ici peu.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp