OL - Mercato : Beijing Guoan, Genesio ne regrette pas son choix.

Bruno Genesio, ancien coach de l' OL.
Par ALEXIS
Publié le 22 novembre 2019 à 03:05 | mis à jour le 22 novembre 2019 à 03:05
Résultats

Exilé en Chine où il est l’entraineur du Beijing Sinobo Guoan, Bruno Genesio est revenu sur son départ de l’ OL l’été dernier et sur sa signature avec le club de l’Empire du Milieu.

Genesio, « c’est ma première expérience à l'étranger et je ne regrette pas d'avoir fait ce grand saut ».

Engagé par le club de la capitale chinoise, notamment le Beijing Sinobo Guoan, pour 5 mois, Bruno Genesio joue les premiers rôles en Chinese Super League (CSL). À trois journées de la fin du championnat, son équipe est 3e au classement et peut encore décrocher le titre de champion qui lui échappe depuis 2009. Concentré donc sur le challenge chinois, l’ex-coach de l’ OL ne veut pas entendre parler du club rhodanien.

« Je ne veux plus trop parler de Lyon. Je regarde moins les matchs », a-t-il indiqué, dans des propos dans L’Équipe. « Mais je reste lyonnais : c'est mon club, c'est ma ville. La distance m'a aidé à évacuer tout ça », a précisé le technicien de 53 ans.

En effet, Bruno Genesio avait quitté Lyon avec un pincement au coeur, car son contrat qui arrivait à expiration en juin 2019 n’avait pas été renouvelé à temps, car il était très contesté par une partie des supporters (les ultras) de l’ OL.

Parti dans un championnat exotique, alors que Newcastle s’intéressait à son profil et son nom était associé aussi à Everton, le Frnaçaic ne regrette pas son choix. « Je suis agréablement surpris par la qualité de vie et l'état d'esprit des gens », a apprécié Bruno Genesio.

« C’est ma première expérience à l'étranger et je ne regrette pas d'avoir fait ce grand saut. J'apprends beaucoup sur moi-même, une autre culture et philosophie de vie. Les codes sont différents. Il y a plus d'humilité, une énergie positive. Après, il faut se faire au rythme de la compétition : on doit s'adapter à pas mal de choses », a-t-il déclaré.

Pour finir, l’ancien patron de l’encadrement technique de l’Olympique Lyonnais a comparé le Beijing Sinobo Guoan au club de la capitale des Gaules, sur le plan structurel.

« Je suis dans un club très bien organisé et qui, de ce côté-là, n'a rien à envier à l' OL. Il y a des choses à améliorer sur le plan sportif, mais le travail d'un entraineur est intéressant, différent qu’en France, avec des joueurs qui s'investissent au maximum en permanence. Les moyens sont conséquents. Il y a un véritable projet », a fait remarquer Bruno Genesio.

Ce dernier avait dirigé l'équipe de Lyon entre décembre 2015 et mai 2019.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp