Toulouse FC - OM : Pierre Ménès revient sur le match

Ménès a livré ses vérités sur le match Toulouse FC-OM Publié par Gary SLM. le 25 novembre 2019 à 11:55

Le Toulouse FC a été battu par l’ OM (0-2) dimanche soir en clôture de la 14e journée de Ligue 1. Sur son blog, Pierre Ménès a analysé les performances des deux formations.

Pierre Ménès évoque la prestation de l’ OM face au Toulouse FC

Pierre Ménès a suivi attentivement le choc entre le Toulouse FC et l’ OM (0-2). Livrant son commentaire de la rencontre, le consultant de Canal+ a commencé par détailler la prestation de l’ Olympique de Marseille.

« On a eu droit à une jolie purge en soirée entre Toulouse et Marseille. Un match qui ne s’est décanté que dans le dernier quart d’heure, sur le seul coup de génie de Payet, auteur d’une passe cachée pour Benedetto qui a évité Reynet pour marquer. L’attaquant argentin a eu bien du mérite à se battre seul devant parce qu’avec Lopez à gauche et Payet à droite, les ballons n’affluaient pas vraiment », a d’abord rappelé Pierre Ménès.

Le journaliste s’est ensuite félicité du coaching d’André Villas-Boas en déclarant : « Villas-Boas a ensuite effectué un bon coaching puisque c’est Germain qui contre le ballon et envoie Radonjic marquer un joli but qui va peut-être lui donner un peu plus de confiance pour la suite. Ce match, l’ OM l’a gagné sans Alvaro, Caleta-Car ni Amavi, une performance intéressante, d’autant plus que la fin des matchs allers et son calendrier abordable pourrait permettre aux Olympiens de consolider leur place. »

Le Toulouse FC tombé les armes à la main

Evoquant la prestation du Toulouse FC, Pierre Ménès a souligné l’impact de l’expulsion de Moreira sur l’organisation mise en place par Antoine Kombouaré avant de louer le courage des Toulousains qui sont allés au bout de leurs ressources physiques.

« Quant au Téfécé, il est clair que l’expulsion de Moreira pour un attentat sur le genou de Sarr a plombé son match », a regretté le célèbre confrère avant de faire remarquer : « Les hommes de Kombouaré se sont ensuite battus avec courage jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’essence dans le moteur et qu’ils craquent logiquement sur le plan physique en fin de match. »

Afficher les commentaires