Real - PSG : Ménès dénonce un complot de l’UEFA contre le Paris SG

Pierre Ménès s’est offusqué pour le pénalty refusé au PSG contre le Real Madrid.

Le PSG est parvenu à confirmer sa première place dans le groupe A de la Ligue des Champions après son match nul contre le Real Madrid à l’issue de la 5e et avant-dernière journée de la phase de groupes. Pourtant, Pierre Ménès a vu un complot de l’UEFA contre le Champion de France durant cette rencontre.

Ménès : « L’UEFA trouve le moyen d’enfler régulièrement le PSG lors des gros matchs. »

Si le match a réussi l’exploit d’arracher un nul heureux à un Real Madrid dominateur durant 80 minutes hier soir à Santiago Bernabeu (2-2), c’est surtout une décision de l’arbitre de la rencontre qui a retenu l’attention de tout le monde. En effet, alors que le PSG était mené 1-0, il s’est vu attribuer un pénalty pour une faute de Thibaut Courtois, expulsé sur le coup, sur Mauro Icardi. Mais après avoir été alerté par les Madrilènes, l’arbitre est allé consulté la VAR pour siffler finalement une faute du milieu parisien Idrissa Gueye sur le défenseur madrilène Marcelo au début de l’action. Une injustice de trop contre le PSG selon Pierre Ménès.

« La faute de Courtois sur Icardi qui a abouti à une parodie d’arbitrage ! Parce qu’il est évident, une nouvelle fois, que l’utilisation de la VAR est une farce. En fait, l’arbitre est revenu sur sa propre décision puisqu’au moment de l’action, quand Gueye fait sa poussette sur Marcelo, il fait signe de jouer en montrant que c’est une faute bénigne. Et puis, il est appelé par les Mickeys dans le bus - qui ont visiblement plus d’autorité qu’en Ligue 1 - et annule le pénalty et le carton rouge de Courtois (…) Dans ces cas-là, on n’a qu’à remonter à la faute de Schumacher sur Battiston pour lui mettre un rouge. Cela n’a pas de sens et prouve juste un truc : même avec la VAR, l’UEFA trouve le moyen d’enfler régulièrement le PSG lors des gros matchs.

Et elle a même fait coup double sur cette action en avantageant aussi le Real », s’est énervé un Ménès de plus en plus dégoûté par cette technologie qui était censée apporter un plus dans les décisions arbitrales durant les matches.





Par JEAN-LUC D
Publié le 27 novembre 2019 à 20:00 | mis à jour le 27 novembre 2019 à 20:00

Facebook
Twitter
email
Whatsapp