Bordeaux : Surprenante proposition de Jovanovic à Paulo Sousa

Vukasin Jovanovic s'est présenté en conférence de presse jeudi

Quatrièmes de Ligue 1 avant la 15e journée, les Girondins de Bordeaux vont devoir bien négocier un déplacement délicat sur la pelouse du Stade de Reims samedi soir. Pour cette occasion, Paulo Sousa récupère quelques joueurs absents lors du dernier match, dont Vukasin Jovanovic, le défenseur central serbe.

Vukasin Jovanovic est prêt à jouer n'importe où

Dans un contexte rendu délicat par les tensions entre King Street et GACP et entre les Ultras et Frédéric Longuépée, le président du club, les Girondins de Bordeaux se présenteront à Reims samedi soir avec la possibilité de s'installer sur le podium de Ligue 1.

Quatrièmes avant cette 15e journée, les bordelais - qui étaient pourtant privés de nombreux joueur majeurs -, sortent d'une très belle victoire contre Monaco le week-end dernier (2-1), qui en dit long sur leur état d'esprit et leur envie de replacer le club sur le devant de la scène.

Renforcés par le retour de blessure de Laurent Koscielny et les retours de suspension d'Otavio, Mexer et Vukasin Jovanovic, les Girondins de Bordeaux pourront aligner un secteur défensif plus expérimenté que face à l'ASM, avec notamment cette défense à trois composée de Koscielny, Mexer et Pablo.

Peu utilisé depuis le début de la saison, Vukasin Jovanovic devrait donc prendre une nouvelle fois place sur le banc, malgré son étonnante proposition faite en conférence de presse à son entraîneur Paulo Sousa lorsqu'il lui a été demandé s'il préférait jouer axe gauche, axe droit ou au centre du trio défensif.

"J'aime jouer, donc s'il a besoin d'un gardien, je suis prêt. Mais j'espère qu'il n'aura pas besoin de moi à ce poste (rires). Plus sérieusement, je suis ici pour l'équipe. Ma position sur le terrain n'est pas importante, ce n'est pas un problème."

Heureux à Bordeaux et bien intégré au club malgré son faible temps de jeu, le Serbe de 23 ans a également précisé qu'il se voyait rester longtemps en Gironde, et même "pourquoi pas toute sa carrière".





Par Nicolas
Publié le 29 novembre 2019 à 09:30 | mis à jour le 29 novembre 2019 à 09:30

Facebook
Twitter
email
Whatsapp