LOSC : La comparaison bizarre de Galtier avant d’affronter l’ OL.

Christophe Galtier, coach du LOSC compare osn équipe à celle de l' OL.
Par ALEXIS
Publié le 02 décembre 2019 à 22:30 | mis à jour le 02 décembre 2019 à 22:30
Résultats

Le LOSC (8e) se déplace sur le terrain de l’ OL (7e), ce mardi 3 décembre (21h05). Avant ce choc entre deux concurrents directs pour le podium, Christophe Galtier s’est permis une comparaison qui n’honore pas forcément son équipe.

Christophe Galtier estime que le LOSC et l' OL se ressemblent !

Alors que l’ OL connait un début de saison difficile, et qu’il a même limogé son entraineur brésilien Sylvinho et l’a remplacé par Rudi Garcia, Christophe Galtier lui trouve des similitudes avec le LOSC, avant leur confrontation de la 16e journée.

« On jouera un adversaire qui a le même rythme que nous et il y a beaucoup de similitudes entre Lyon et nous », a déclaré l’entraineur des Dogues en conférence de presse d’avant-match, dans des propos rapportés par L’Équipe.

« L'an dernier, nous étions à la bagarre pour la deuxième place et, cette année, il y a eu des changements… », a-t-il rappelé. Rappelons que le Lille OSC avait terminé 2e devant l’Olympique Lyonnais (3e), avec 3 points d’avance. Cette saison, les Dogues comptent 22 points, soit le même nombre que les Gones, après 15 journées. Cependnat, les derniers ont flirté avec le bas du classement. Ils étaient 17e après 10 journées de championnat.

Christophe Galtier admet la dépendance Victor Osimhen à Lille.

Suspendu lors de la 14e journée de Ligue 1, Victor Osimhen avait manqué à l’équipe de Christophe Galtier battu par le PSG (2-0) au Parc des Princes. Revenu après avoir purgé sa peine, l’attaquant du LOSC avait signé son retour de façon décisive. En effet, il avait été l’auteur du but de la victoire à son équipe contre le Dijon FCO (1-0).

Interrogé sur la dépendance du Nigérian au sein de son équipe, Christophe Galtier ne le nie pas. Bien au contraire, il trouve cela normal. Je ne suis pas inquiet du fait que l'équipe soit dépendante de Victor Osimhen, toutes les équipes sont dépendantes de leurs attaquants, enlevez Memphis Depay et Moussa Dembélé de Lyon et ce sera pareil », a-t-il justifié.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp