OL : La fragilité des Lyonnais est plus que jamais une réalité !

L' OL ne gagne pas face aux gros calibres. Publié le 05 décembre 2019 à 03:05

La victoire de l’ OL contre le LOSC (0-1), mardi, a achevé de convaincre plus d’un observateur de la Ligue 1 sur l’incapacité du club de Jean-Michel Aulas à s’imposer face aux gros calibres du championnat.

L' OL a un bilan très négatif contre des concurrents directs.

Après avoir disputé son 16e match en Ligue 1, l’ OL a un bilan très inquiétant : 6 défaites, 4 matchs nuls et 6 victoires. Pire, les Lyonnais n’ont toujours pas réussi à enchainer trois victoires cette saison et ne comptent que 22 points, soit 11 de moins que le leader PSG qui a deux matchs en moins.

Pire, l’équipe rhodanienne n’y arrive plus face à des concurrents directs pour les places européennes. La preuve, les Gones ont perdu contre le PSG (0-1), le FC Nantes (0-1), l’ ASSE (1-0), l’ OM (2-1) et le LOSC (0-1) et ont concédé le nul à Bordeaux (1-1). L’AS Monaco et l’OGC Nice sont les deux clubs battus par l'Olympique Lyonnais parmi les équipes jugées de gros calibres.

Rudi Garcia peut-il redresser la barre de l' OL après avoir remplacé Sylvinho ?

Avant les résultats des matchs de ce mercredi, l’ OL pointait à la 8e place, mais sous la menace de cinq clubs dont son grand ennemi l’AS Saint-Étienne. Et dire que Jean-Michel Aulas a viré l’entraineur brésilien de son équipe, notamment Sylvinho, le 7 octobre dernier, après la défaite de Lyon dans le derby.

En effet, Rudi Garcia n’a toujours pas la solution pour redresser la barre des Gones. Il faut rappeler qu’en Ligue des Champions, l’ OL est 3e de son Groupe (G), à une journée de la fin de la phase de poule et doit absolument battre le RB Leipzig, le 10 décembre, à Décines, pour espérer se qualifier pour les 8es de finale.

Notons que les Gones ont rendez-vous à Nîmes (17e journée, vendredi (20h45), pour tenter de renouer avec la victoire après leur défaite contre Lille OSC.

Par ALEXIS

Facebook
Twitter
email
Whatsapp