OL - LOSC (0-1) : Face aux critiques, Aulas contre-attaque

Jean-Michel Aulas, président de l' OL.
Par ALEXIS
Publié le 04 décembre 2019 à 21:48 | mis à jour le 04 décembre 2019 à 21:48
Résultats

L’ OL a été défait pour la 6e fois cette saison en Ligue 1. C’était mardi, face au LOSC (0-1), à Décines. Une défaite qui a suscité de vives critiques sur l’équipe de Jean-Michel Aulas. Des Critiques auxquelles le dirigeant a apporté une réponse.

Pour protéger l' OL, Aulas entre dans une posture de défiance ?

Comme à son habitude, le président des Gones a répondu aux détracteurs de son équipe après la défaite à domicile face au LOSC. En effet, le patron de l' Olympique Lyonnais a trouvé des excuses plus ou moins valables aux échecs des joueurs de Rudi Garcia. Il souligne que les Lyonnais ont eu moins de temps de récupération après le match de Ligue des Champions disputé à Saint-Pétersbourg, le mercredi 27 novembre dernier. Les Gones s'étaient inclinés 2-0.

Rappelons que l’ OL a affronté le RC Strasbourg (2-1) en Alsace, le samedi 30 novembre, après leur retour de Russie, avant de recevoir Lille OSC, mardi. Et ce n’est pas tout ! Dès ce vendredi 6 décembre (20h45), Lyon se déplacera de nouveau sur le terrain de Nîmes Olympique dans le cadre de la 17e journée de Ligue 1, soit 4 matchs en l’espace de 9 jours.

Le dirigeant rhodanien souligne également un fait pas peu important qui bouleverse l’équilibre de l’effectif de son entraîneur. « L’OL vient d’enchaîner un marathon de matchs à 3/4 jours avec un minimum de récupération et avec beaucoup de blessés… », a-t-il rappelé sur Twitter en réponse aux critiques du journaliste Vincent Duluc de L’Équipe.

Aulas lâchera-t-il ses joueurs et son entraîneur ?

Comme un bon chef de famille, Jean-Michel Aulas ne tire pas dans les pattes des uns et des autres dans ce moment difficile. Il joue plutôt la carte de la solidarité avec ses joueurs qu'il continue de soutenir. "On va se qualifier contre le RB Leipzig", a-t-il assuré pour montrer combien il a encore confiance en son coach et son groupe. Pour ce qui est de faire les comptes, c'est jusqu'au mois de "mai" prochain qu'il donne rendez-vous. En attendait ce rendez-vous, il demande à ce qu'on laisse "travailler" dans la paix son entraîneur et ses protégés.

Ainsi, le patron de l'Olympique Lyonnais espère avoir tué la "propagande anti OL.." qui se développe jour après jour dans certains médias.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp