Bordeaux - Mercato : Arsenal, Paulo Sousa à la place d’Unai Emery ?

Paulo Sousa, coach des Girondins de Bordeaux. Publié par ALEXIS le 10 décembre 2019 à 18:30

Arsenal est en quête d’un nouvel entraineur après avoir viré Unai Emery le 29 novembre dernier. Paulo Sousa, le coach des Girondins de Bordeaux pourrait prendre la place de l’espagnol, grâce à une sorte de ''clause libératoire''.

Paulo Sousa (Bordeaux) balancé sur la short-list d'Arsenal.

Parmi les noms cochés en vue de la succession d’Unai Emery à Arsenal, celui de Paulo Sousa y figurerait. Selon les confidences de ses proches à L’Équipe, les dirigeants des Gunners se penchent sérieusement sur le profil de l’entraineur des Girondins de Bordeaux. Si l’on en croit le quotidien de sport, ils apprécient « son profil en tant que coach, mais aussi en tant que personne ».

Néanmoins, le technicien portugais n’a pas encore pris la décision de rejoindre Londres, car son entourage a bien précisé à la source que l’intérêt d’Arsenal « ne veut pas dire qu'il partira » forcément de la Gironde. Une clause dans le contrat de Paulo Sousa lui permet pourtant de quitter les Girondins, malgré son contrat qui court jusqu’à fin juin 2022.

En effet, l’ancien coach de la Fiorentina a bien pris soin de négocier un éventuel départ de Bordeaux à tout moment, en insérant un passage qui autorise « chacune des deux parties à rompre le bail qui les lie de manière unilatérale contre un chèque dont le montant varie entre 2 et 3 M€ », selon le journal national.

Arsenal va-t-il payer la ''clause libératoire'' de Paulo Sousa à Bordeaux ?

En d’autres termes, si Paulo Sousa décide de partir, il verse ledit montant au club et il s’en va. Idem pour le FCGB, si c’est lui qui ne veut plus de ce dernier. Plus clairement, si Arsenal décide finalement de s’attacher les services de l’entraineur portugais, il n’aura qu’à payer le montant de 2 à 3 M€ pour récupérer ce dernier.

En tout cas, le club de Premier League a certes « ciblé plusieurs candidats, mais Paulo Sousa en fait partie », comme l'a assuré son clan au média. Pour rappel, le club au scapulaire est secoué par une crise entre ses actionnaires en ce moment. Et cela pourrait pousser son coach à claquer la porte. Son entourage confirme d'ailleurs la thèse.

« Avec tous les problèmes qu'il y a à Bordeaux, pourquoi ne partirait-il pas ? », a-t-il confié.

Afficher les commentaires