RC Lens : Mbappé, Lloris, Gignac... Martel était proche de les signer !

Gervais Martel est souvent passé proche de recruter de très bons joueurs Publié par Nicolas le 11 décembre 2019 à 21:20

Président du RC Lens pendant près de trois décennies, Gervais Martel est revenu dernièrement sur ses aventures lensoises, et notamment les transferts de grands joueurs qu'il était tout proche de finaliser. Avant que des éléments extérieurs ne viennent finalement perturber les signatures...

Les anecdotes savoureuses de Gervais Martel

Homme fort du RC Lens de 1988 à 2012 puis de 2013 à 2017, Gervais Martel a vécu de grands moments avec le club Sang et Or - notamment le titre de Champion de France en 1998 - et cotoyé de grands joueurs, à l'image de Bernard Lama, El-Hadji Diouf, Rigobert Song ou encore Raphaël Varane.

Mais cette liste de joueurs de grande qualité passés par le Pas-de-Calais aurait pu être encore plus prestigieuse si l'on en croît les récentes révélations de Martel lors de l'émission Le Vestiaire sur RMC Sport.

Deux champions du monde 2018 auraient ainsi pu faire un passage dans le club artésien, en l'occurrence Kylian Mbappé et Hugo Lloris.

"Mbappé, on a un contrat avec lui quand il est gamin. Quand on descend en 2011, son papa m'appelle en me disant qu'il ne pouvait pas le mettre chez nous car on était en deuxième division, et qu'il allait le mettre dans un centre de formation de première division [...] Hugo Lloris, je me mets d’accord avec lui et les dirigeants de Nice au mois de décembre. Quand j’arrive à Nice, le tarif est multiplié par deux et je ne peux pas le prendre financièrement. Il part signer à Lyon."

Deux autres joueurs bien connus du grand public étaient également proches à un moment donné de signer pour le RCL selon les dires de l'ancien dirigeant du club nordiste.

"J’ai un copain à Vichy, il sortait avec une Africaine. Un jour, il me dit : "Ecoute, j’ai une copine de ma femme qui a un bon joueur". Je lui dis de me donner les coordonnées. J’appelle au club, les mecs me répondent : "Non, on en a déjà beaucoup sur ce profil-là, je ne le prends pas". C'était Samuel Eto'o"

"Gignac, il signe au RC Lens. Je suis en train de jouer au golf au mois de juillet. Le téléphone sonne : "Salut, c’est Dédé, écoutez président, je suis embêté parce qu’ils changent de coach à Toulouse. Baup est remplacé par Casanova. Je vais jouer, donc qu’est-ce que je fais ?". Je lui dis : "Ecoute, je ne suis pas con, je ne vais pas te forcer à venir jouer à Lens en Ligue 2". Il joue, il est meilleur buteur du championnat cette année-là."

Le destin d'un club de football se joue vraiment parfois à très peu de choses...

Afficher les commentaires