Ligue 1 : L'OL perd très gros, Toulouse et Nîmes s'enfoncent

Memphis Depay et Jeff Reine-Adelaïde seront absents lors des six prochains mois pour l'OL

Pauvre en buts (15), la 18e journée de Ligue 1 a surtout été marquée par les graves blessures au genou des joueurs de l'OL, Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde. Dans le bas du tableau, Toulouse et Nîmes se sont tous deux inclinés à domicile et inquiètent de plus en plus. Retour sur cette avant-dernière journée de la phase aller de Ligue 1.

L'OL semble parti pour une saison galère

La saison 2019-2020 de l'Olympique Lyonnais prend une très mauvaise tournure. Malgré leur qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, les Gones auront vécu une semaine très compliquée. Après l'accrochage entre les joueurs et les supporters au coup de sifflet final de la rencontre contre le RB Leipzig mardi, c'est sur le terrain que le club de Jean-Michel Aulas a vécu un cauchemar dimanche après-midi face à Rennes.

Battu par les Bretons au Groupama Stadium 1 but à 0, les Lyonnais ont réalisé une prestation affligeante et ont surtout perdu pour de longs mois leur capitaine Memphis Depay et leur milieu offensif Jeff Reine-Adelaïde, tous deux victimes d'une rupture du ligament croisé antérieur d'un genou. Peu épargné par les blessures cette saison, l'OL de Rudi Garcia a perdu gros lors de cette 18e journée.

Pour sa part dans une spirale bien plus positive (quatre victoires consécutives), le Stade Rennais continue sa formidable remontée, sous l'impulsion d'un Eduardo Camavinga toujours aussi précoce, lui qui a inscrit son premier but en Ligue 1 ce week-end à l'âge de 17 ans et 35 jours, les joueurs de Julien Stéphan pointent à la quatrième place du classement, avec un match en moins.

Le PSG reprend ses aises en tête du classement

Large vainqueur sur le terrain de l'ASSE 4 buts à 0 (voir les notes des joueurs ici) grâce notamment à un doublé de Kylian Mbappé, le PSG s'est donné de l'air en tête de la Ligue 1 et possède désormais sept points d'avance - et un match en retard - sur l'OM, pour sa part tenu en échec à Metz et qui a vu sa série de six victoires consécutives s'arrêter donc en Lorraine.

Derrière ce duo de tête, le LOSC - troisième avec 31 points - et le FC Nantes - cinquième avec 29 points - ont réalisé de très bonnes opérations en haut du tableau. Portés par un Renato Sanches transformé depuis le début du mois de décembre, les Nordistes ont battu Montpellier (2-1) à domicile, tandis que les Canaris ont enfoncé Nîmes au stade des Costières en l'emportant 1 but à 0.

Parmi les équipes de tête, ce sont les Girondins de Bordeaux qui ont lâché du lest ce week-end. Piégés à domicile par Strasbourg (0-1), les joueurs de Paulo Sousa ont concédé leur deuxième défaite consécutive et rentre peu à peu dans le rang (septième, à cinq points de la troisième place).

Ça s'éclaircit en bas de tableau

Alors que l'AS Monaco et l'OGC Nice - respectivement tenus en échec à Angers et Brest - restent scotchés dans le ventre mou du Championnat, cinq équipes sont légèrement décrochées en queue du classement. Battus 1 but à 0 à domicile par Nantes et Reims, Nîmes et Toulouse occupent les deux dernières positions - 12 points chacun - et affichent des limites de plus en plus criantes.

La situation est moins catastrophique pour le FC Metz (18e avec 16 points), qui n'est pas passé loin de faire tomber Marseille à Saint-Symphorien ce week-end et qui a de nouveau montré qu'il était plus à l'aise face aux gros du Championnat que face aux clubs de son standing.

Enfin, Amiens et Dijon ont fait match nul (1-1) au stade de La Licorne et possèdent tous les deux 17 points, soit cinq longueurs de retard sur le quinzième, le Stade Brestois.



Par Nicolas
Publié le 16 décembre 2019 à 08:45 | mis à jour le 16 décembre 2019 à 08:45

Facebook
Twitter
email
Whatsapp