OL - Mercato : Rudi Garcia fait connaitre ses exigences.

Rudi Garcia et le capitaine de l' OL, Memphis Depay Publié par ALEXIS le 20 décembre 2019 à 18:15

Alors que son équipe est décimée, Rudi Garcia, l’entraineur de l’ OL se montre moins intéressé par le mercato hivernal. L’Olympique Lyonnais doit pourtant se renforcer après les blessures de Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde, le dimanche 15 décembre.

Rudi Garcia contre des renforts à l' OL cet hiver ?

En plus de Léo Dubois et Youssouf Koné opérés respectivement du genou et de la cheville et absents pour une longue période, l’ OL a perdu deux autres joueurs clés, Memphis Depay (attaquant) et Jeff Reine-Adélaïde. Le capitaine et le milieu offensif des Gones ont été victimes d’une rupture du ligament croisé antérieur et leurs saisons est terminée.

Pour combler les absences des blessés, Juninho a annoncé des renforts à l’Olympique Lyonnais lors de ce mercato hivernal qui ouvre ses portes le 1er janvier 2020. Le directeur sportif de l’ OL a annoncé un renfort dans chaque compartiment de jeu. Plus précisément un défenseur, un milieu de terrain et un attaquant.

Interrogé sur le mercato hivernal à Lyon, Rudi Garcia n’est pas enclin à recevoir de nouveaux joueurs en janvier. « Ça ne sert à rien de recruter des joueurs qui ne vont rien apporter au groupe. Je fais avec mon effectif actuel », avait-il laissé entendre après la blessure de Memphis et Reine-Adélaïde.

Qui en interne pour remplacer Memphis et Reine-Adélaïde ?

Relancé sur la question, ce vendredi, avant la dernière journée de la phase aller du championnat, le coach du club rhodanien a d’abord botté en touche : « je ne dis rien sur ce sujet ». En effet, ce dernier explique qu’il préfère se concentrer sur le match contre le Stade de Reims (samedi à 20h45), « plutôt que de parler du mercato ».

Mais Rudi Garcia a fini par répondre. Il estime en effet que l’ OL a des « solutions » en interne pour compenser les blessures. « Il y a des postes moins pourvus et il faut réfléchir à cela… », a-t-il déclaré en conclusion.

Afficher les commentaires