Ligue 1 : Le réveil brutal de Monaco, Rennes sur le podium

Wissam Ben Yedder a inscrit un doublé pour l'AS Monaco lors de la 19e journée de Ligue 1

Avec 35 buts inscrits, des retournements de situation et des surprises, les joueurs de Ligue 1 ont offert un beau spectacle à l'occasion de la 19e journée samedi. Retour sur les dix rencontres de la soirée.

Une Ligue 1 dominée par le PSG et l'OM

Déjà sacré champion d'automne, le PSG a très bien fini l'année 2019 en venant facilement à bout au Parc des Princes d'un Amiens affaibli par de nombreuses absences. De nouveau emmenés par le carré d'as composé d'Angel Di Maria, Neymar, Kylian Mbappé et Mauro Icardi, les Parisiens n'ont pas fait de détail (4-1), les trois derniers cités étant tous buteurs, et Mbappé y allant même de son doublé. Avec un match en retard à disputer sur la pelouse de l'AS Monaco, le Paris Saint-Germain possède sept points d'avance sur son dauphin, l'OM.

Privé de Steve Mandanda, insuffisamment remis de sa blessure à la cheville contractée à Metz le week-end dernier, la formation d'André Villas-Boas a dû attendre la seconde période avant de faire la différence face à l'avant-dernier, le Nîmes Olympique (3-1). Libéré par un but contre son camp du malheureux Sofiane Alakouch juste après le retour des vestiaires, les Marseillais ont déroulé par la suite, sous l'impulsion d'un Dimitri Payet encore une fois à son meilleur niveau. Avec 38 points au compteur, l'Olympique de Marseille part en vacances dans une position que peu d'observateurs les voyaient atteindre au début de la saison. Pour Nîmes en revanche, les choses ne s'arrangent pas et le mercato hivernal devrait être très agité du côté du Gard.

Le podium de Ligue 1 est désormais complété par le Stade Rennais, qui dispose pourtant lui aussi d'un match en retard (sur la pelouse de Nîmes). Vainqueur tardivement des Girondins de Bordeaux (1-0) au Roazhon Park grâce au huitième but de M'Baye Niang sur un excellent travail de Romain Del Castillo, l'équipe de Julien Stephan a réalisé une très grosse fin d'année 2019 et abordera 2020 avec beaucoup d'ambitions. Au contraire, Bordeaux est en chute libre - trois défaites pour conclure l'année - et n'apparaît même plus dans la première partie de tableau à l'issue de cette phase aller (treizième).

Invaincu depuis le 22 novembre en Championnat, le LOSC a subi la foudre au stade Louis-II. Défaits 5 buts à 1 par une équipe de l'AS Monaco dont on ne donnait pas cher de la peau après l'ouverture du score rapide de Victor Osimhen, les joueurs de Christophe Galtier ont ensuite sombré défensivement, rappelant ainsi les limites affichées à l'extérieur depuis le début de la saison. Wissam Ben Yedder en a ainsi profité pour inscrire un doublé, ce qui porte à 13 le total du meilleur buteur de Ligue 1. L'équipe de Leonardo Jardim, septième classement, part en vacances sur une très bonne note.

L'OL de Rudi Garcia n'y arrive décidément pas !

Ce n'est pas le cas du FC Nantes, qui s'est incliné à domicile face au SCO Angers (1-2). Pas aidés par un Alban Lafont coupable sur les deux buts encaissés, les Canaris avaient pourtant ouvert le score et semblaient maîtriser un match disputé dans des conditions climatiques compliquées. Gardant tout de même leur cinquième place, les joueurs de Christian Gourcuff ne possèdent plus que deux points d'avance sur des Angevins qui sont tout heureux de finir cette phase aller dans la première moitié du classement (huitième).

Le FC Nantes est talonné par le Stade de Reims, tenu en échec par l'OL (1-1) sur sa pelouse. Surpris par l'ouverture du score rapide de Lucas Tousart, les Rémois ont ensuite dominé les Gones et logiquement égalisé par l'intermédiaire de Mathieu Cafaro sur penalty. Bénéficiant eux aussi d'un penalty en fin de match, les Lyonnais ont vu Moussa Dembélé buter sur l'excellent Pedrag Rajkovic, cet échec symbolisant à lui seul la première partie de saison très compliquée vécue par les joueurs de Rudi Garcia. L'OL termine l'année à la douzième place avec 26 points au compteur, mais à seulement cinq longueurs de la quatrième place détenue par Lille.

Tous trois vainqueurs samedi soir à domicile, Montpellier (4-0 contre Brest, doublé de Gaëtan Laborde), Nice (3-0 face à un très faible Toulouse) et Strasbourg (2-1 face à Saint-Etienne grâce à son duo Ludovic Ajorque - Adrien Thomasson) recollent également au gros du peloton, ces trois clubs possédant 27 points chacun. Vaincue en Alsace malgré une excellente fin de match, l'ASSE de Claude Puel se retrouve désormais quatorzième, mais à seulement six points du LOSC.

Dans le bas de tableau, la situation est donc très compliquée pour le Téfécé et Nîmes, qui, avec douze points chacun, sont décrochés. En position de barragiste pour le moment, Amiens (17 points) est à égalité avec le FC Metz, qui a décroché dans le temps additionnel un point inespéré de Dijon alors que l'équipe d'Habib Diallo - auteur de son dixième but de la saison - était réduite à dix après l'expulsion de Stoppila Sunzu. Désormais seizième avec 18 points, Dijon a raté une occasion en or de prendre ses distances avec la zone rouge.

Incertaine en haut comme en bas, la Ligue 1 reprendra le 10 janvier prochain avec un alléchant Rennes - Marseille.


Par Nicolas
Publié le 22 décembre 2019 à 09:25 | mis à jour le 22 décembre 2019 à 09:25

Facebook
Twitter
email
Whatsapp