Nîmes : CdF, les Crocos emportent leur part de recette contre Tours

Le Tours FC très remonté contre le Nîmes Olympique pour la recette

Comme l’ OM face au Trélissac FC, le Nîmes Olympique n’a pas cédé sa part de recette au Tours FC. Une décision que le club de National 3 juge clairement regrettable.

Le Tours FC dénonce le Nîmes Olympique pour la recette

La coutume veut que les clubs professionnels laissent leur part de recette aux clubs amateurs après une rencontre. C’est une manière de contribuer au développement du football amateur.

Mais le Nîmes Olympique n’a pas donné sa part de recette au Tours FC (2-2, 4-2 aux tab), dimanche en 32es de finale de la coupe de France. Comme dans le cas de l’ Olympique de Marseille avec le Trélissac FC, la décision des Nîmois suscite la polémique.

Dans un communiqué publié ce lundi, les Tourangeaux ont dénoncé un comportement « égocentrique » et « égoïste » de la part du Nîmes Olympique. Des Crocos qui avaient pourtant été « accueillis chaleureusement la veille du match pour sa mise en place au centre d’entrainement du Tours FC, placés dans les meilleures conditions pour leur séjour, qualifiés in extremis et dans les conditions…, avec à la clé une dotation financière fédérale de 50 000 euros… ». Un accueil chaleureux qui n’a pas empêché les Gardois de repartir « en catimini avec leur part de recette » d’un « montant de 9 500 euros qui à l’échelle d’un budget de club de Ligue 1 représente une microscopique goutte d’eau ».

Mais alors, pourquoi le Nîmes Olympique a-t-il décidé de repartir avec sa part de recette, contrairement à la coutume ? D’après le club amateur, les Nîmois ont expliqué que cette recette leur servirait à couvrir les frais de déplacement. Les Tourangeaux ne sont pas convaincus par cette justification et signalent que « les Nîmois sont venus du Gard avec leur car officiel et ont dormi à l’Ibis Styles ! »

Enfin, le Tours FC, relégué en National 3 la saison dernière en raison de ses difficultés financières, croit que le club de Ligue 1 a encore le temps de se racheter. Les Tourangeaux ont alors lancé un appel à Rani Assaf, président du Nîmes Olympique, pour que la recette leur soit reversée.


Par Loua Joel
Publié le 07 janvier 2020 à 03:30 | mis à jour le 07 janvier 2020 à 03:30

Facebook
Twitter
email
Whatsapp