Le Havre AC Mercato : Kadewere répond à l’ OM et à l’ OL

Le Havre AC : Tino Kadewere n'écarte aucune option pour son avenir Publié le 09 janvier 2020 à 23:00

Meilleur buteur de Ligue 2 avec Le Havre AC à mi-saison, Tino Kadewere serait dans le viseur de l’ OM et de l’ OL en France. L’attaquant zimbabwéen vient de faire une déclaration importante pour son avenir.

Le Havre AC : Tino Kadewere n’exclut aucune option

Tino Kadewere brille à la pointe du secteur offensif du Havre AC. Avec 17 buts et 4 passes décisives en 19 apparitions cette saison, le joueur de 24 ans a vite fait de susciter les convoitises de plusieurs clubs. Il s’agit de l’ OM et de l’ OL, mais également de Flamengo (Brésil) et de formations anglaises. Mais Al Rayyan (Qatar) semble le plus avancé et aurait déjà fait plusieurs offres, dont la dernière s’élèverait à 8 millions d’euros.

Présent en conférence de presse ce jeudi, veille du match entre Le Havre AC et Niort, Tino Kadewere a évoqué son avenir pour Paris-Normandie. Il ne ferme la porte à aucune option, assurant que « tout est possible » et qu’il y aura des discussions « si une belle offre se présente pour le club comme pour lui ».

Mais Tino Kadewere veut que « les choses soient claires » dès à présent. Il a « un très grand respect pour le HAC » qu’il n’oubliera jamais pour l’avoir acheté et soigné alors qu’il était blessé et pour lui avoir donné sa chance.

Tino Kadewere ne refuserait cependant pas de partir du Havre AC. Même s’il reconnaît que « ce serait difficile pour tout le monde », y compris lui-même. Car il se sent « désormais comme à la maison » dans l'écurie havraise.

Le Havre AC : Tino Kadewere ouvre la porte à l’ OM et l’ OL

Le tout est désormais de savoir où le buteur zimbabwéen irait en cas de départ du Havre AC. De récentes rumeurs le disaient très désireux d’évoluer prochainement en Premier League. Et il avoue que « l’Angleterre est aujourd’hui la plus belle destination pour un footballeur ».

Mais il n’est pas obnibulé par une évolution en Premier League. Le Havrais ne dit pas « non à la France ». Car ce qui compte pour lui, c’est « tout simplement de rejoindre un top club européen ».

Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp