Rennes - OM (0-1) : L'éclair de Payet, Strootman décisif, les notes

Kevin Strootman a été l'unique buteur du match entre l'OM et le Stade Rennais Publié par Nicolas le 11 janvier 2020 à 00:03

Le choc de la 20e journée de Ligue 1 entre le Stade Rennais (3e) et l'OM (2e) a tourné en la faveur des joueurs d'André Villas-Boas, victorieux grâce à un but en fin de match de l'entrant Kevin Strootman. L'Olympique de Marseille consolide ainsi sa deuxième place au classement et compte désormais huit points d'avance sur son adversaire du soir.

OM : Kamara a fait la loi au milieu

Boubacar Kamara (7) : préféré à Kevin Strootman au poste de sentinelle, le jeune joueur de l'OM a une nouvelle fois été très intéressant à ce poste. Impressionnant dans le domaine aérien et irréprochable dans son placement et son activité, il a coupé bon nombre d'attaques rennaises. Propre également techniquement, il est toutefois passé près de la correctionnelle en début de seconde période en mettant une grosse semelle sur la cheville de Camavinga, celle-ci ne lui ayant valu finalement qu'un carton jaune.

Alvaro Gonzalez (7) : le patron défensif de Marseille a encore assuré. Toujours empreint d'une sérénité à toute épreuve, il n'a jamais semblé en difficulté et a parfaitement muselé Niang avec son compère Caleta-Car. Au top défensivement, il est également passé tout près d'inscrire son premier but sous les couleurs marseillaises, mais sa frappe s'est finalement écrasée sur le poteau du but de Mendy (27e). Vraiment indispensable à son équipe.

Morgan Sanson (6) : milieu le plus percutant de sa formation en première mi-temps, il a fréquemment apporté le danger près de la surface rennaise, n'hésitant jamais à se projeter ballon au pied. Il a été l'Olympien le plus à l'aise techniquement de la soirée, même s'il a considérablement baissé de régime au retour des vestiaires, à l'image de son équipe.

Dimitri Payet (5) : très loin de son niveau de première partie de saison la majeure partie du match, l'international français a sauvé sa rencontre en frappant magnifiquement le coup franc de la 84e minute, celui-ci échouant sur le poteau mais revenant dans un deuxième temps sur le buteur Strootman. Apparu nerveux tout au long de la soirée, il s'est même sérieusement chauffé avec Del Castillo en toute fin de première mi-temps, sans toutefois être sanctionné sur le coup par l'arbitre. Il reste l'élément clé de l'OM.

Dario Benedetto (3) : le buteur argentin a réalisé une performance bien en-dessous de ses standards. Pas dans le bon tempo et bien pris par la charnière centrale rennaise, il ne s'est procuré aucune occasion et n'a surtout pas créé de brèches pour ses coéquipiers grâce à ses déplacements. Sa torsion de la cheville subie en première mi-temps y est peut-être pour quelque chose.

Les autres joueurs de l'OM

Steve Mandanda (6) ; Bouna Sarr (5) ; Duje Caleta-Car (5) ; Jordan Amavi (5) ; Valentin Rongier (5) ; Nemanja Radonjic (3)

Stade Rennais : Da Silva a quasiment eu tout bon

James Léa Siliki (7) : la surprise des dernières sorties rennaises ne risque pas de retrouver le banc de touche de sitôt après des prestations comme celle de ce vendredi soir. Très en jambes, le milieu de terrain de 23 ans s'est montré important des deux côtés du terrain et n'a surtout jamais relâché la pression. Auteur d'une intervention décisive dans sa surface de réparation en tout début de match (7e), il apparaît comme un très bon complément au phénomène Eduardo Camavinga.

Damien Da Silva (6) : sa soirée avait été parfaite jusqu'à la 82e minute de jeu et cette semelle très dangereuse sur Maxime Lopez, qui amena le coup franc décisif tiré par Payet. Imperturbable dans les duels et propre dans ses relances, le capitaine du Stade Rennais avait pourtant veillé sur sa défense pendant 80 minutes.... Frustrant.

Benjamin Bourigeaud (6) : l'ancien joueur du RC Lens a été l'homme le plus dangereux - voire le seul - du côté breton. Il est parvenu à mettre Steve Mandanda en danger à quatre reprises, notamment sur un coup franc passé de peu à côté (31e) et sur une frappe enroulée bien repoussée par le gardien de l'OM (42e). Pas forcément très présent dans la construction des actions, il sait en revanche où se placer pour porter le danger devant le but adverse.

Jérémy Morel (4) : plutôt solide défensivement, à l'image de Da Silva, l'ancien joueur de l'OM s'est en revanche montré beaucoup trop approximatif et fébrile techniquement. À la limite de la la correctionnelle par deux fois lors des 45 premières minutes, ses pertes de ballon n'ont, heureusement pour Rennes, pas été exploitées par les Olympiens. Et son dégagement contré quelques secondes après le retour des vestiaires aurait également pu permettre à Benedetto d'ouvrir le score si celui-ci avait été plus inspiré. Vraiment pas rassurant pour ses coéquipiers.

M'Baye Niang (4) : fantômatique - hormis sur une reprise passée largement à côté du but de Mandanda à la 42e - et empêtré en première mi-temps, l'attaquant sénégalais s'est quelque peu réveillé en seconde, notamment avec cette belle percée dans la surface conclue par un centre repoussé par un défenseur adverse (61e). Il n'aura toutefois pas réussi à se montrer réellement dangereux et a trop peu servi de point d'appui à ses partenaires pour que le jeu rennais puisse se mettre en place.

Les autres joueurs du Stade Rennais

Édouard Mendy (6) ; Hamari Traoré (5) ; Faitout Maouassa (5) ; Eduardo Camavinga (5) ; Romain Del Castillo (5) ; Raphinha (4)

Afficher les commentaires