OL Mercato : Karl Toko-Ekambi décidé à quitter Villarreal ?

Karl Toko-Ekambi, attaquant de Villarreal visé par l' OL.
Par ALEXIS
Publié le 14 janvier 2020 à 15:45 | mis à jour le 14 janvier 2020 à 15:45

L’ OL s’est heurté à l’intransigeance de Villarreal pour Karl Toko-Ekambi selon Jean-Michel Aulas. Mais aux dernières nouvelles, l’ancien attaquant d’Angers SCO serait tenté d’engager un bras de fer pour quitter le Sous-Marin Jaune.

Karl Toko-Ekambi vers un bras de fer avec Villarreal ?

Décidé à quitter Villarreal alors que l'intérêt de l' OL grandit, Karl Toko-Ekambi n’est pas proche de rejoindre la capitale des Gaules, compte tenu de l’exigence du club espagnol. Mais pour forcer son départ de Villarreal, l’attaquant serait prêt à tout ! El Periodico Mediterraneo révèle en effet que ce dernier fait des pieds et des mains pour quitter le club où il ne se sent plus très bien.

Si l’on en croit la source, l’International camerounais a commis ses agents de prospecter pour lui trouver un point de chute cet hiver. Ainsi, ses services seraient proposés à plusieurs clubs en Europe et en dehors. Conscient de l’intérêt qu’il suscite, Karl Toko-Ekambi serait prêt à faire le forcing pour quitter Villarreal d’après les informations du média régional espagnol.

De quoi inquiéter son entraineur Javier Calleja. « Il y a cet intérêt réel (de l’ OL, ndlr) et cette possibilité. Mais il y a aussi une clause libératoire et le joueur doit l’assumer. C’est vrai qu’il y a beaucoup de rumeurs et que je n’aime pas ça. Cela peut déstabiliser le joueur », a confié le coach du club basé à Estadio de la Ceramica.

Une exigence de Villarreal élevée pour Karl Toko-Ekambi

À noter que l’Olympique Lyonnais avait transmis une offre de 12 M€ à Villarreal pour Karl Toko-Ekambi. Mais cette proposition a été rejetée. En effet, les dirigeants du sous-marin jaune réclameraient entre 20 et 25 M€ pour laisser filer l’attaquant de 27 ans. Et pour revenir à la clause libératoire de la cible de l’ OL, elle est fixée à 70 M€.

Pour rappel, Jean-Michel Aulas avait communiqué sur le dossier de l’ancien Angevin, la semaine dernière. « On a des nouvelles concernant Toko-Ekambi et ce ne sont pas de bonnes nouvelles », avait-il indiqué. Ajoutant même que les émissaires des Gones envoyés en Espagne étaient sur une autre piste, apparemment celle menant vers Mariano Diaz.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp